L'univers t'attends - Chapitre 14

Auteur : Raknork

Date:
Comments: 0 commentaire
Views: 7 vues

**Flash info spécial "Mais où est Lana ?!"**

"Vous l'avez vu tout comme nous, chers spectateurs, déclara Caro, Lana est vivante, elle est chez les rangers. Et nous qui pensions qu'elle avait été enlevée ! Sacrés rangers ! Faudrait qu'ils nous expliquent une bonne fois pour toute !

- Je suis bien d'accord, dit Georges.

- Toi contente-toi de filmer, répondit sèchement Caro."

**


"Aaaaaaah, mais elle fout quoi ????" Tachyon entra dans une rage folle et bouscula tout dans le bureau du capitaine. Il griffait les murs, jetait les chaises, ainsi que des papiers par terre et balançait tout ce qui lui tombait sous la main.

"SLAGGGG !!!!!, gueula Tachyon.

- OUAISSS !!!! Qu'est-ce qu'y a ? grommela-t-il, en entrant et en découvrant le désastre.

- Auriez-vous des hommes pour espionner Lavande ?

- Ouais, ça se pourrait. Mais vous savez même pas où elle est.

- Faites-moi confiance !

- Ah non, ça suffit ! Plus de cachoteries ! Soit, vous me dites tout, soit je vous balance par dessus bord, se rebella le capitaine au ventre rond.

- Oh, eh, oh, calmos, Slag ! N'oubliez pas que je suis le seul à savoir, que vous avez dansé en tutu dans l'opéra de ce satané Qwark. Que dirait votre équipage s'il apprenait cela ?

- Ok, ok, vous avez gagné." marmonna Slag, en se calmant. "Cette fois tout du moins" rajouta-t-il.

**

"Ils nous poursuivennnnnt !!!!!! s'écria Lavande, en vrillant les tympans de sa chère sœur, à côté d'elle.

- Merci, cap'tain Obvious, dit cette dernière.

- Fonçons vers Kerwan, proposa Qwark. Avec un peu de chance, on les sèmera. Et en plus, on pourra se défendre sur place.

- Les pirates n'ont que faire de la chance, Qwark, répliqua Lavande.

- T'as une meilleure idée peut-être ? demanda-t-il, avec agacement.

- C'est trop risqué sur Kerwan et en plus, ils pourraient deviner que c'est là-bas, qu'on se rend. Par contre, ils ne s'attendent pas à ce qu'on se rende sur Tyranossis.

- C'est pas faux ! conclut Caradoc.

- AHHH ! Mais qu'est-ce qu'y fout là, lui ?

- Moi ? Je suis venu pour le caméo."

Caradoc disparut dans un nuage de fumée orange citron.

"En plus, on pourra récupérer Al, ajouta Lana." Elle s'adressa à la Vétér : "Tu en penses quoi, Al ? … Al, t'es là ? … ALL ? … ALLLL ? ... Je crois qu'il n'a pas beaucoup apprécié d'être aussi peu utile, dans le sauvetage de cette chose là ! ajouta-t-elle, en désignant sa sœur.

- Lana ! dirent les autres en chœur, sur un ton de remontrance.

- Quoi ? Faudra juste prendre des pincettes, quand on le verra.

- Ouais, ouais, balança Qwark. Bon, on y va ou on se tourne les boulons ?

- Direction Tyranosiss. Et c'est parti, mon Qwarky !

- Doucement, Brax !

**

**Flash info spécial "Mais où est Lana ?!"**

"Nous nous trouvons toujours en direct de Tyranosiss, chers bouseux, car l'info n'attend pas !

Il semble qu'il y ait du mouvement sur le toit. En effet, le vaisseau, qu'on a vu partir plus tôt dans la journée est de retour. Mais malheureusement, il y a toujours un mur qui nous empêche de voir. Je sais que vous êtes triste, déçu et un tantinet énervé de ne rien savoir, mais je vous le dis à vous, holospectateur, je ferai tout ce qui est en mon pouvoir, pour vous tenir au courant des dernières nouvelles.

- Pfffffffoouuu, ça pèse un Hanneton mort, ce truc ! s'exclama Georges." Il posa la caméra par terre et souffla. "C'est vrai ce que tu as dit, au sujet de tenir au courant les bouseux, des infos ? demanda-t-il.

- Mais non ! J'en ai rien à faire, du moment que je touche le chèque, c'est tout ce qui compte, ricana Caro."

**

"Vous, vous restez là, ok ! ordonna Qwark à Cora, Brax et Lavande. On revient avec Al.

- Ok. Bonne chance, dirent-ils."

Le groupe rentra dans le grand bâtiment, et se mit en quête de trouver Al.

"AL ? AALL ? AAALLL ?". Lana appelait désespérément son ami. " Allez, fais pas ta tête de ronchon. Montre-toi !"

- Ah, t'es là ! s'exclamèrent Lana et Qwark, en entrant dans le laboratoire, après avoir cherché pendant 20 minutes.

- Franchement, Qwark, merci de m'avoir donné la sensation d’avoir été utile aujourd’hui, lui reprocha Al.

- Je ne pouvais pas savoir. Des fois, on n'a pas besoin de la Vétér, des fois, on en a besoin. Et quand c’est nécessaire, il faut quelqu'un pour la manœuvrer.

- Ouais, bah t'aurais pu trouver un autre pigeon, lui répliqua-t-il méchamment."

Qwark allait surenchérir, mais Lana le coupa.

"Al ! Alors, c'est quoi cette invention, dont tu m'as parlé durant la mission ?"

Elle savait que si on lançait Al sur son sujet de prédilection, il oubliait tout ce qu'il y avait autour.

"Viens voir si tu veux, fit Al, d'un signe de la main."

Elle fit un clin d’œil au capitaine qui comprit et suivit le mouvement.

Il les mena dans le laboratoire, où était disposé, au centre de la table en métal, un petit objet entouré de harnais, sur lesquels étaient fixées des hélices. A côté de cet objet inconnu, se trouvait une petite télécommande, ressemblant à une manette de VG-7000.

"Alors, c'est un prototype pour l'instant, mais, je pense qu'à terme, ça pourrait être utile pour les rangers." Il saisit la télécommande et appuya sur le bouton d'allumage. Les hélices se mirent à tourner et la machine décolla.

"WOW, mais c'est génial, dirent en chœur le capitaine et Lana, qui en restèrent sur le cul.

- Tu vois que tu n'es pas si inutile que ça ! déclara Qwark.

- Comment ça PAS SI INUTILE ? demanda Al, vexé."

Regard noir de Lana. Qwark réalisa alors qu'il avait fait une bourde.

"Ce qu'il voulait dire, essaya de rattraper Lana, c'est que même, si tu as le sentiment de ne servir à rien, c'est faux. Regarde, c'est quand même grâce à toi, qu’on a pu localiser les pirates. C'est encore grâce à tes talents qu'on a atterri sur le toit de leur vaisseau, en un seul morceau. Et maintenant ça ! Non, crois-moi, tout le monde ne peut pas faire ce que tu fais, le rassura Lana.

- Tu crois ? demanda Al.

- Mais oui ! Non, crois-moi, tu nous as bien aidé.

- Allez viens, on va retrouver les autres au vaisseau, dit Qwark.

La fine équipe se dirigea vers l’astronef, en espérant l’atteindre sans encombre. Ils se fourraient les doigts dans les boulons.

**

En attendant, sur le vaisseau, les membres des rangers se faisaient chier, mais grave !

"Mais qu'est-ce qu'ils foutent ? s'agaça Cora.

- Je sais pas, mais j'aime pas ça ! déclara Brax.

- Tu veux qu'on aille voir ? proposa-t-elle.

- Qwark nous a dit de rester ici.

- Ouais, mais s'ils ont rencontré des problèmes, on ne devrait pas aller les aider ?

- Si, tu as raison. Lavande, tu viens avec nous.

- Non, allez-y. Je vais garder le vaisseau moi !

- C'était pas une question !

- Ohlala, c'est bon ! dit-elle en bougonnant et en traînant les pieds.

**

"D'après nos infos, Lana se trouverait ici. Posez-vous et ouvrez l'œil ! Slag la veut vivante.

- Bien chef, dirent ses sbires.

- Chef. Il y a un vaisseau vert grenouille sur le toit, fit remarquer l'un d'eux. Il ne semble pas réagir à notre approche.

- Bien. Posons-nous à côté. On va le fouiller.

**

"Ah, vous voila ! s'écrièrent Brax et Cora.

- Oui ! Mais qu'est-ce que vous faites là ? Vous devriez nous attendre dans le vaisseau !

- On s'inquiétait de ne pas vous voir sortir, donc on a cru qu'il s'était passé des choses…

- Mais putain, on n'a pas besoin d'une nounou. C'est pas vrai ! Brax, pourquoi tu as suggéré ça ?

- Mais c'est pas moi ! C'est pas parce que j'ai fait 2 - 3 conneries, que je suis responsable de tous les maux de la Galaxie, se défendit-il.

- Je vous avais bien dit, qu'on aurait mieux fait de rester au vaisseau, fit remarquer Lavande.

- Oh, ta gueule, Lavande !

- Ok ! Ok !

- Bon, allez venez, dit Qwark."

L'escouade, ainsi composée de Qwark, Brax, Cora, Lana, Lavande et Al sortit de la base sur le toit et vit une dizaine de pirates rôder autour de l'engin volant.

"Ouvrez l'œil ! Ils devront forcément repartir avec quelque chose ! déclara le chef de ces derniers.

- Oh non, pas les pirates ! s'exclamèrent Qwark et Brax.

- Oh, les cons ! murmura Lavande.

- Vite, cachons-nous derrière ce mur, dit Lana, en pointant un muret.

- Bon, alors qu'est-ce qu'on fait ? demanda Lavande.

- Bah, commença Lana, on n'a qu'à foncer, on a connu pire, non ? ... Attends Lav, je viens de penser à un truc ! C'est toi qui nous as suggéré de nous rendre sur Tyranosiss. Et comme par hasard, les pirates nous retrouvent, alors qu'on les avait semés. Étrange coïncidence, tu ne trouves pas ?

- En plus, tu voulais rester au vaisseau, sans doute pour magouiller sans nous ! surenchérit Cora.

- Mais, de quoi vous parlez, là ? demanda l'intéressée, interloquée.

- Fais pas l'innocente, Lavande. On sait tous que tu serais prête à tout pour m'évincer.

- Mais, ma pauvre sœur, arrête de te prendre pour le centre du monde, 5 minutes. Tu verras, ça soulage !" Le ton commençait à monter.

- Alors ça, c'est la meilleure ! C'est toi qui me dis ça. Mais, commence par balayer les boulons sales devant ta porte, avant de me donner des leçons !

- Eh ! Oh ! ON SE CALME, OK !" Qwark avait crié si fort que les pirates se retournèrent et vinrent vers eux. "Il faut trouver un moyen de repartir d'ici".

- Ah bah, bravo Qwark. On te félicite ! On est dans la merde maintenant, dirent les filles, en se tournant vers l'intéressé."

Les pirates n'étaient qu'a 3 mètres d'eux.

"Oh, oh, oh, calmez-vous. Ça ne sert à rien de se chamailler. On doit faire diversion pour aller là où on veut, déclara Al."

2 mètres.

"Tu veux dire sur ...

- Chut, Qwark, les pirates pourraient nous entendre."

1 mètre.

"En parlant d'eux, préparez-vous à combattre. Ils arrivent !"

0 mètre.

"Mais regardez moi ce que nous avons là ! On va faire du hachis plus tôt que prévu ! dit l'un des pirates."

Les pirates sautèrent sur le groupe.

**

"Oufffff, haaaannn, pff ! C'est plus de mon âge." Grim soupira d'avoir tracé autant. "Je crois bien que je serai tranquille ici, souffla-t-il. Bon, alors, voyons voir le papier que l'autre m’a donné." Il déplia le bout de papier et essaya de le déchiffrer.

Grim ne savait pas exactement combien de temps il avait couru, mais il se trouvait dans une grande étendue désertique, entourée de montagnes. On distinguait à peine les lumières du village, en se retournant. En regardant derrière lui, il vit au loin une horde de villageois avec des fourches et des bâtons. "Purée de boulons, je pensais que le bouseux à capuche s'en occupait ! Merde", jura-t-il, avant de prendre les jambes à son cou.

Grim courut comme un dératé, toujours tout droit, en se retournant de temps à autre, pour voir où était la horde. C'est alors, qu’au détour d'un virage, il aperçut une petite fissure dans la montagne. Si petite que s'il n'eût prêté attention, il l'aurait surement ratée. Ça devait être là, l'entrée de la planque de l'encapuchonné ! "Vite, il ne faut pas qu'il nous échappe." scandèrent les villageois, qui se rapprochaient de plus en plus.

Le garthien essaya de s'y faufiler. Il dut rentrer le ventre et se contorsionner dans tous les sens ; une fois à l'intérieur, il cala son dos contre un rocher et reprit son souffle. Il entendit la voix des villageois, qui s'éloignait. "On le tient les gars ! C'est un cul de sac ! Allez !!!" criaient-ils.

"Ouff, respira Grim, exténué. C'était moins une !" L'intérieur était plutôt sobre et exigu. Au fond de la grotte se trouvait une pierre plate, avec un tapis de feuille dessus, qui faisait office de lit. À côté de cette couche, se trouvait, taillé à même la pierre, un établi où étaient dispersées ça et là des feuilles, sur lesquelles étaient inscrites des formules bizarres. Le même genre d'inscriptions bizarres qu'il voyait sur les murs. Grim s'en rapprocha, mais ne put les déchiffrer.

Grim s'assit sur le lit et remarqua un livre sur une pierre rougeâtre à étages, à côté de l'oreiller. Trop curieux pour ne pas le lire, il l'ouvrit à la page du marque-page. Voici ce qui était écrit :

Une chose étrange est tombée du ciel cette nuit, hors du village. Comme je le pensais depuis un moment, nous ne sommes pas les seuls dans cet univers. Demain, les autres devraient aller voir ce "truc qui les intrigue". J'ai peur de ce que Tenaz va leur demander de faire. J'irai sur place pour éviter cette folie éventuelle et enfin révéler son vrai visage à mes frères. Il est plus que temps qu'ils ouvrent les yeux ! 

Il comprit, en refermant l’ouvrage, qu'il lui faudra être patient ...

**

Qwark et Brax activèrent par réflexe leurs holoboucliers et sortirent leurs lance-roquettes. Cora les rejoignit et arma son dévastateur. Quant à Lana, Lavande et Al, après un rapide regard de concertation, ils coururent en direction du vaisseau.

"Hep, hep, hep ! Alors, comme ça, vous vouliez filer à la Qwark ? Vos mamans ne vous ont jamais dit que c'n'était pas poli de quitter les festivités comme ça ? s'exclama un pirate, qui se rapprochait.

- Fais quelque chose, Lana !!!

- J'aimerais bien Lav, mais j'ai laissé mes armes dans le vaisseau, tu n'en as pas Al ?

- Tenez, prenez ça, lança Cora, en balançant une arme dans leur direction, et elle retourna canarder les pirates."

Al réceptionna l'arme et la passa à Lana. Cette dernière reconnut le gant à leurre et lança 4-5 leurres, 5 mètres plus loin.

"Mais comment ? s'interloqua le pirate, avant d'aller taper les Lana gonflables.

- Voilà qui devrait l'occuper un moment. Venez !

- Bien joué, Lana, murmura Al."

Quand notre petite troupe arriva au vaisseau, ils se rendirent compte, que le chef pirate les attendait.

"C'est un beau vaisseau que vous avez là ! Dommage que vous ne puissiez plus en profiter, s'exclama le chef, en se retournant et en pointant une arme vers le groupe."

Il tira une salve de balles et Lana, Lavande et Al l'esquivèrent, en se planquant derrière les parois de la porte menant au cockpit.

"Ouffff ... Qu'est-ce qu'on fait maintenant ? demanda Lavande.

- Regardez, il y a une clé, là-bas." Lana montra d’un mouvement de tête, une petite table à côté du panneau de contrôle. "Quand je te fais signe, tu balances 2 - 3 leurres de toi même. Ça va l'attirer, moi, je l'assommerai.

- Et moi ? Et moi ? demanda Lavande.

- Oh toi, tu en as déjà assez fait !"

Sur ces mots, l'aventurière se lança et fit une roulade en direction de la table. Elle sentit une balle lui frôler le lobe de l'oreille droite. Elle eut à peine le temps d'aller se cacher derrière le panneau de contrôle, que le pirate enchaîna. Depuis sa cachette, elle tâtonna et finit par saisir la clé. Signe discret de Lana, en direction d'Al, qui tira alors un Al gonflable. Pile dans l'encadrement de la porte. Le pirate ne se laissa pas duper. "Lana, où te caches-tu ? C'est toi que Slag veut. Pas ton ami à lunettes.

- Et merde, ça n'a pas marché, s'exclama Al.

- Attends, j'ai une idée, déclara Lavande. Passe-moi le gant.

- Ok. Mais pas d'embrouilles. Je t'ai à l'œil !

- Ouais, ouais ! Allez, file-moi ça.

Lavande prit l'arme des mains d'Al. Elle se débrouilla, pour faire en sorte que son leurre se positionne juste devant le faux Al. Le pirate, en voyant cela, se dirigea vers la fausse Lavande, et commença à la taper. Lana sortit de sa cachette, s'avança lentement et, une fois dans son dos, lui asséna un coup de clé à cliquet, sur le crâne. C'eut pour effet de le faire tomber et le faire disparaître, dans un nuage sombre.

"Bravo Lana, la félicitèrent Al et Lavande.

- Merci, mais toi, rends-moi ça, dit Lana, en arrachant le gant des mains de Lavande.

- Aïe !

- Bon, faut pas traîner. Occupez-vous de faire démarrer cette carcasse, moi je vais prévenir les autres."

Lana sortit et fit signe au groupe de Qwark, que la voie était libre.

Entre deux tirs de roquettes, Qwark fit un signe de tête à ses acolytes. "Allez-y, la voie est libre. Je vous couvre."

Les 2 rangers partirent vers l'engin volant, pendant que le capitaine essayait de gérer les pirates. Grâce à son holoboulier, il pouvait résister assez longtemps. "Merci Mégarm*", pensa-t-il. Pour chaque balle reçue, il en renvoyait le double.

"Démarrez le vaisseau, j'arrive, lança Qwark, à ses équipiers.

- On voudrait bien, mais il semblerait que leur chef ait coupé des câbles, gueula Al.

- Bah, grouillez-vous de le réparer. J'ai presque plus de munitions !

- Je vais l'aider. Bon courage pour le vaisseau, les encouragea Lana."

L'aventurière s'équipa, avec ses armes et gadgets, activa son holobouclier et alla rejoindre le capitaine. "Tiens, Qwark. On va les avoir ces fils de Pastek !

- Ah, merci Lana !".

Lana lui passa un Griffeur Tesla et elle mit en joue son dévastateur. Les deux acolytes pressèrent la détente, en même temps. Le combo des deux créa des balles électrifiées. Les pirates s'enfuirent, en voyant ça. Ils essayaient de tirer en même temps avec leurs guns, mais les holoboucliers tinrent bon. Il fallut juste 2 ou 3 balles, au capitaine et à Lana, pour venir à bout de ces sales pirates.

"OUIII, ON LES A EUS, laissa échapper Qwark." Il tapa dans les mains tendues de Lana. "Bien joué ! Bon, allons voir où ils en sont.

- Inutile de vous presser les gars, hein, on a exterminé les derniers pirates, annonça Lana, quand elle arriva dans la cabine. Bon, comment ça se présente ?

- Bah écoute, merci de t'en soucier, mais c'est réparé, déclara Al, en se relevant de sous le panneau de contrôle.

- Cool, alors ! On va pouvoir décoller vers le QG, dit Qwark, tout excité.

- Oui".

Et voilà, nos héros-rangers intrépides, qui s'envolèrent vers leur QG.


* Mégarm est l'entreprise prolifique, qui fournit des armes et gadgets pour les rangers, mais pas que ... dans la galaxie de Solana. Son slogan est le suivant : "Mégarm, le style, la classe, les armes !"




Commentaires (0)