Bienvenue sur Ratchet Galaxy !

Édito : Celles et ceux qui nous suivent depuis un moment savent que rédiger des tests et noter des jeux ne fait pas partie de notre philosophie. En effet, en tant que fansite nous estimons que ce rôle n'est pas le nôtre et préférons vous rediriger vers des médias professionnels de la presse vidéoludique étant rodés à cet exercice. C'est pourquoi, tout comme nous l'avions fait avec R&C PS4, nous préférons à la place vous proposer quelques impressions initiales à tête reposée.

Nota-bene : Ces impressions détaillent certains événements survenant durant l'introduction jusqu'à l'arrivée sur la planète Sargasso, ce qui correspond approximativement à la première heure de jeu.



12 ans, c'est le nombre d'années qu'il aura fallu attendre avant de retrouver un épisode de la saga digne de la réputation du bien-aimé A Crack In Time. 8 ans, c'est celui qui sépare la sortie de ce nouvel opus et le court, mais mémorable, Nexus.

20 ans, c'est cet anniversaire improbable qu'aucun(e) d'entre nous n'aurait imaginé pouvoir souhaiter à la saga Ratchet & Clank. Après pas moins de 11 opus "maison", qu'est-ce que les studios Insomniac pourraient-ils encore apporter à la licence ?
Rift Apart débarque le dos lourd, mais les épaules droites, avec pour ambition de conquérir un public nouveau, d'emporter au passage les néophytes ayant découvert cet univers avec l'épisode PS4, et de rassembler les fans de la première heure. Pas de pression, comme dirait l'autre, mais un défi qui semble pourtant remporté haut la main.

Dès les premières secondes, ce qui frappe, subjugue même, c'est bel et bien la prestation audiovisuelle du jeu. L'immersion est absolue, alors que la caméra plonge dans les rues de Nefarious City, métropole tentaculaire aux allures de ville cyberpunk. Sillonnant la foule à toute allure, un être apeuré semble fuir une menace encore inconnue...

Ainsi, le récit précise son contexte, une atmosphère relativement sombre s'instaure et se dévoile la dualité inter-dimensionnelle entre Ratchet et Rivet avec un joli enchaînement de plans. C'est sous les clameurs d'une audience en délire que nous retrouvons le duo, et c'est sans aucune transition que la cinématique bascule vers notre première phase de jeu. Très rapidement, le joueur est plongé au cœur d'une séquence d'action spectaculaire lui enseignant les premières bases du gameplay, et donnant à admirer un niveau de densité et de détail visuel époustouflant.

Rediffusion de notre live sur la première heure de jeu

Sondage

Vous êtes plutôt...

  • Ratchet
    38%
  • Clank
    0%
  • Rivet
    50%
  • Nefarious
    6%
  • Vote blanc
    6%