Ratchet & Clank: intergalactic conspiracy - Chapitre 19

Chapitre 19: Cacahuète dans la lulute !

Retour au sommaire

Auteur : zywuxo

Date:
Comments: 0 commentaire
Views: 65 vues

Quelque part sur la planète Greblin; dans ce qui semble être un rade malfamé, un poste d'holo-vision grésille. Les clients tendent l'oreille car même dans la Galaxie de Bogon tout le monde est au courant de l'attentat aux Jeux Galactiques de Solana.

[Bonsoir, cher holo-spectateurs ! Ici votre fidèle serviteur Dallas pour infos 64.
- Avec sa complice Juanita en direct de Kabelo III.
- C'est bien ça ! En direct les dernières nouvelles !
- Les autorités galactiques viennent d'arrêter les auteurs présumés de l'attentat. Il se trouve que ce sont deux robots d'une chaîne de fast-food de Hamburgers.
- Mercenaire et Le Bleu, à ce qu'on raconte, ajouta Dallas.
- Exactement, reprit la journaliste. Nous avons mené notre petite enquête et avons découvert qu'ils avaient apportés des hamburgers piégés à la tribune Présidentielle.
- Pouah, dit Dallas d'un air écœuré… Je crois bien que je ne remettrais plus jamais les pieds dans un de leurs fast-foods.
- Surtout qu'ils en possèdent toute une chaîne: 142857 à travers toute la galaxie.
- Oui… Donc… les enfants, parents, dauphins et autres qui nous regardez, surtout n'allez plus chez Galactique Burger ! Le prochain burger piégé est peut-être pour vous !
- Certainement, lança ironiquement Juanita… Côté sport, les épreuves suivent leur court mais avec un élan moindre au vue des événements. Ainsi la course d'Hoverboard a dû être suspendue pour cause de l'abandon du concurrent Ratchet, la disparition de Skidd McMarx et la destruction partielle d’une partie du stade T.E.L.T.
- Son corps n'a toujours pas été retrouvé. Espérons pour lui qu'il ne soit pas en mille morceaux sinon il aura bien du mal à finir la course.
- Des rumeurs cours déjà sur le fait qu'il en aurait réchappé mais qu'il se serait évaporé dans la nature.
- C'est sûre qu'avec un tel comportement, ses chances de devenir champion des Jeux Galactiques partent en fumée… Vous avez saisis? Évaporé, fumée?
- Silence Dallas, vous n'êtes pas drôle.]

Au même moment dans un complexe souterrain de Gadgetron…
« Eh bien voilà une bonne chose de faite, dit Qwark d'un air apaisé.
- Attendez un peu. Vous ne croyez pas que cette affaire est close, demanda Clank en suivant le géant vert?
- Tu vois Clank; un vrai héros sait résoudre des affaires d'une haute importance avec une rapidité exemplaire. On a attrapé nos coupables, le Président est sauf, il n'y a plus qu'à reprendre notre vie tranquillement. Enfin, tranquillement pour toi. Moi j'ai des responsabilités ici haut. Je te souhaite de ne jamais connaître les pressions qui reposent sur un super héros tel que moi.
- Qwark, dit calmement le petit robot… Vous ne vous rendez pas compte de la gravité de la situation?
- Je me rends compte surtout cette partie de poker à bord du Phénix n'a jamais été terminée.
- Ne changez pas de sujet voyons ! Décidément vous ne changerez jamais…
- Oh yeah !
- Capitaine Qwark, écoutez-moi ! Vous m'avez promis de m'aider d'éclaircir cette affaire afin de confirmer votre bonne foi et de me laisser vous pardonner pour vos actions passés.
- Oui ça me dit vaguement quelque chose, dit Qwark d'un air gêné.
- On est bien d'accord, dit Clank avec insistance?
- Clank, tu me fais peur.
- Arrêtez de dire des sottises s'il vous plait. Récapitulons: vous voyez sur une boite livrée à la tribune Présidentielle le logo du Galactique Burger; fast-food détenu par Mercenaire et Le Bleu.
- Oui.
- Par je ne sais quelle déduction, vous en concluez que ce sont eux qui sont responsables de cet incident.
- Ça me parait logique.
- Et si ce n'était pas le cas? Je veux dire… Et si c'était sur eux qu'on voulait faire porter le chapeau? Pour quels motifs auraient-ils fait ça? Ce ne sont que des vendeurs de burgers. Je les vois mal bourrer leurs burgers d'explosif.
- Sauf que je me suis renseigné sur eux, rétorqua Qwark avec plus de volonté. Ils ont un passé de robots de combats et ces machines ont toujours la volonté de tuer.
- Mais bien sûre, laissa échapper Clank en soupirant… Décidément vous avez encore beaucoup à apprendre sur les robots. Je les aie côtoyés et je les connais. Ce n'est pas eux qui ont fait ça.
- Alors qui aurait fait ça si ce n'est pas eux? »
Le petit robot se mis alors à réfléchir, à réunir tous les éléments qu'il avait en sa possession. Qwark regardait ses yeux changer de luminosité, ce qu'il trouvait spécial.
« J'ai bien une bonne probabilité sur les commanditaires de cet attentat. D'après les données que j'ai enregistrés, Mercenaire et Le Bleu n'étaient plus à leur propre compte et ils avaient étés rachetés par la société Maximilliams-Corporation suite à une perte aux jeux face à la mafia robotique de Maktar. Si ça se trouve, c'est la mafia qui aurait voulu racheter la chaîne de Burgers et qui tente de la plomber pour mieux la racheter.
- Et le Président dans tout ça? Pourquoi un attentat maintenant alors?
- Vous savez, ce genre d'organisation aime bien étendre son trafic et j'imagine que semer la zizanie maintenant va leur permettre de mieux infiltrer notre Galaxie.
- Ça me parait un peu gros ton histoire Clank. Tu as des preuves de ce que tu racontes? Je dis ça comme ça, mais on se croirait dans une histoire écrite par un type dérangé.
- Vous trouvez? Si vous saviez le nombre d'aventures bizarroïdes qu'on a eu Ratchet et moi… Mais bon ce n'est pas ça l'important. L'important c'est qu'il faut prouver que Mercenaire et Le Bleu n'ont rien à voir avec cette affaire.
- Voyons Clank. Ils ont étés arrêtés. Leurs biens ont étés saisis et leurs chaîne de restaurants est en train de fermer au moment où l’on parle. Et là, c'est une branche spécial de l'armée récemment reformé qui s'occupe de ça. Ces types ne plaisantent pas. J'ai déjà croisé l'un de leurs responsables au palais présidentielle de Marcadia il y a quelques jours et il n'a pas été touché par ma grâce de super héros. On ne pourra pas leur poser de questions ni même demander à fouiller chez tes amis pour prouver qu'ils n’y sont pour rien.
- Peut-être que oui; peut-être que non.
- Qu'est-ce que tu as en tête?
- Si mon hypothèse s'avère être exacte, en nous rendant non pas chez Mercenaire et Le Bleu mais chez la mafia robotique de Maktar, on trouvera des éléments prouvant leur innocence.
- Maktar ! Voyons Clank, tu n'y songe pas ! C'est dans la galaxie de Bogon. En tant que super héros je dois rester à Solana pour protéger les citoyens.
- Pourtant cela ne vous a pas empêché de vous rendre là-bas par le passé.
- C'est bon Clank, tu as gagné, dis Qwark d'un air exaspéré. Tu sais que je n'aime pas parler du passé. Surtout quand j'ai foiré mes coups. »

C'est ainsi que Clank partis avec Qwark pour se rendre dans la galaxie de Bogon à la station de Maktar. Arrivé sur les lieux, le petit robot vit que la station n'avait pas beaucoup changé depuis sa dernière visite avec Ratchet cinq ans auparavant. Qwark atterri dans le parking V.I.P de la station. Son vaisseau était très reconnaissable. Cherchez une monstruosité verte avec une représentation du héros et vous avez trouvé ! Au moins le duo était à deux pas du casino. En cas de problème ils n'auraient pas tout le parking à courser avant de partir. Le casino était moins rempli que d'habitude. La soirée n'avait pas encore commencé et la plupart des gens assistaient aux jeux Mégacorp dans l'arène de combat voisine; le prix des places étant bradé le dimanche soir car il faut bien finir les concurrents de la semaine. Sur un des murs du hall d'entrée du casino, on pouvait apercevoir une holo-affiche du nouvel album de Courtney Gears. Apparemment, elle avait réussi à percer le marché de la musique de Bogon. Dans une salle annexe, le bruit des machines à sous résonnait à travers tout le niveau au point de tenter Qwark.
« Regarde-moi ça mon petit Clank ! Tout cet argent à portée de main.
- Vous savez, selon certains experts vous avez plus de chance de recevoir une météorite sur votre maison que si vous jouez à ces machines.
- Qui a dit ça? Un type habitant une ceinture d'astéroïdes?
- Vous ne pouvez pas penser à autre chose que l'argent?
- Eh oh. C'est toi qui m'a fait venir ici alors ne te plain pas.
- Oui c'est vrai, soupira le petit robot. Mais nous ne sommes pas là pour jouer. Nous devons enquêter sur la mafia robotique.
- Et comment crois-tu pouvoir les rencontrer? Il faut jouer !
- Ahem, dit-il en soupirant. Après tout ce sont vos boulons.»
Qwark s'installa à une machine laissant Clank mener son enquête.
« À nous deux vieux mangeur de boulons… Tu vas m’aider à financer mon prochain holo-film. »

Clank monta au premier étage du casino. Sur ce niveau s’étalait de multiples tables de jeux. Des joueurs de tout le secteur galactique étaient en train de tenter la chance tandis que d’autres tentaient de faire appel à des méthodes moins aléatoires mais tout aussi fortuites pour gagner la masse de boulons. Après quelques coups d’œil, Clank se dit qu’il ne trouverait rien dans une salle de jeu de hasard. Il devait aller chercher des informations plus loin. Dans les salles de jeux privés. Généralement tous les paris peu légaux se font dans ces salles. Contrairement à ce qu’il pensait, rentrer dans une de ces salles ne fut pas un problème. Le videur lui fut extrêmement sympathique; comme s’il le connaissait.
Le cadre et les gens changeaient par rapport au reste du casino. Tout était à la fois plus luxueux et plus malsain. À une table close, Clank reconnu la patronne du casino « Le Paradis des Tricheurs ». À une autre Courtney Gears accompagnant de riches hommes d’affaires.
« Tiens donc?! Ne serait-ce pas un de mes clients préféré que je voie là, dit une voix discrète? »
Clank se tourna en direction de la voix familière pour découvrir un comptoir marchand encastré dans un mur de la salle.
« Slim Cognito. Que faites-vous ici, demanda Clank? Vous ne devriez pas être en prison?
- Voyons… Depuis que tu t’es occupé des quelques clients en liberté qui m’en voulaient un peu, j’ai jugé utile de... prendre l'air. Je retrouve mon petit commerce. Vois-tu; les affaires sont très florissantes dans le coin.
- Vous m’en direz tant.
- Depuis que les Thugs ont retrouvé un employeur, j’ai du matériel neuf à bricoler; à améliorer… D’ailleurs j’ai quelques produits qui intéresseraient sans doute ton ami.
- Attendez une minute ! Vous fournissez les Thugs-4-Less?
- Ces derniers mois ils ont fait de bonnes affaires et m’apportent des armes pour que les upgrades. Je leur demande en contrepartie quelques boulons, du raritanium et 5% de leurs prises.
- Une sorte de compensation personnelle. Et ils acceptent ça?
- Leur employeur est très généreux et possède beaucoup d’argent. Du moment que le boulot est fait il paye les Thugs. Forcément avec cette affaire, je conserve du stock et revend à d’autres partenaires commerciaux. Mais bon. On n’est pas là pour parler de moi. Il te faut quelque chose?
- J’aurai besoin de renseignements sur l’attentat qui a eu lieu à Kabelo III.
- C’est que t’es un marrant. Je vois pas mal de monde en ce moment et je ne me pose pas de question sur le devenir de ma marchandise. N’oublie pas que la politique de la maison c’est la discrétion.
- Évidemment! Où avais-je la tête?
- Autre chose?
- Non merci, ça ira comme ça. Et puis je sais où vous trouver maintenant si j’ai besoin de quelque chose. »

Pendant ce temps-là Qwark jouait toujours aux machines à sous.
« A mais c’est pas vrai, criât-il à la machine ! Tu m’auras mangé presque tous mes boulons ! Je te préviens que si je ne gagne pas, tu auras le droit à la visite de mes deux poings d’acier dans ton intérieur. »
Le géant vert inséra son dernier boulon dans la machine tout en préparant ses poings au cas où la machine n’alignerait pas trois boulons. Ça y est ! Le levier fût abaissé. Les trois roues tournèrent à toutes vitesses passant maintes et maintes fois sur les symboles de nanotech, boulons, caisse de munition et caisse explosive. La première roue s’arrêta sur le symbole du boulon. Qwark senti de la tension monter en lui. La deuxième roue s’arrêta à son tour sur le symbole du boulon ! Le cœur de Qwark se mit à battre de plus en plus vite. La troisième roue quant à elle se mit à ralentir. Le temps se serait arrêté pour le géant vert. La convoitise du jackpot était à son paroxysme. Les joueurs présents qui regardaient par hasard Qwark pouvaient penser voir un gros merlan chez le poissonnier tellement il fixait la machine bouche bée. Enfer et damnation ! La dernière roue s’arrêta sur le symbole précédent celui du boulon ! Voyant tous ses espoirs s’envoler, Qwark se mit à taper du poing la machine tout en répétant « Ça m’énerve ! » alors qu'un serveur portant un plateau de moules frites passait à côté. À ce moment-là, nulle ne sait si la chance lui sourit enfin ou si c’était ses frappes à répétitions sur la machine qui avaient secoués le mécanisme, mais la dernière roue bougea d’un cran pour aligner trois boulons. Une musique retentit et la machine se mit à cracher des boulons par millier à ce joueur peu opportun. Qwark voyant ce déluge d’argent ne pus contenir sa joie.
« Bibi! Cacahuète dans la lulute ! Et c'est qui le plus fort? Hein? Hein? C’est moi, s‘exclama-t-il en embrassant ses poings ! Oh oh oh yeah ! »
A ce moment-là, deux robots de sécurité vinrent voir le gagnant. La machine à sous crachait toujours des boulons à tel point que Qwark en avait jusqu’à sa ceinture.
« Bonjour monsieur. Agents de sécurités du casino; veuillez nous suivre s'il vous plait.
- Vous allez m'échanger ces boulons contre un chèque.
- Oui oui c'est ça.
- À tant mieux. Ça sera plus facile à transporter. »



Commentaires (0)