Ratchet & Clank: intergalactic conspiracy - Chapitre 18

Chapitre 18: La vie n'est pas un jeu vidéo.

Retour au sommaire

Auteur : zywuxo

Date:
Comments: 0 commentaire
Views: 44 vues

[Flash info spécial ! C’est la panique sur Kabelo III ! La planète est à la fois paralysée tout en étant en effervescence ! Rappelons-le, lors de la course d’ouverture des jeux Galactiques, l’Hoverboardeur Skidd Mc Marx est sorti de piste pour atterrir dans la loge présidentielle avant que celle-ci n’explose ! C’est deux actes sont-ils liés? Skidd Mc Marx a-t-il fait sauter la loge présidentielle? Ou ce dernier, par un concours de circonstances s’est retrouvé au mauvais endroit au mauvais moment? C’est ce que va tenter de découvrir la police de Kabelo III alors que l’armée galactique est d’ores et déjà en train d’établir un périmètre de sécurité autour du stade T.E.L.T. Nous sommes actuellement sans nouvelle du Président ni des autres personnalités présentent dans la loge. Actuellement les services du génie militaire tentent de dégager les débris. L’explosion a endommagé partiellement les gradins voisins ce qui a forcé l’organisateur Gadgetron à faire évacuer une partie des spectateurs dans les aires de jeu. Nous tacherons de vous tenir informé de l'évolution de cette situation extraordinaire dans les prochaines heures. Ici Darla Gratch, pour Chanel 6 !]

Ratchet et Clank s’étaient mêlés aux équipes de sauveteurs pour dégager les débris. Le Lombax n’avait qu’une seule chose en tête, retrouver Sasha. Elle, ainsi que d’autres personnalités politiques et économiques, comme le président de Gadgetron, étaient dans la loge. Un sauveteur parvint à dégager un passage vers la tribune. Aussitôt Ratchet, Clank et quelques robots secouristes s’engouffrèrent dans la brèche. On y circulait difficilement. Le groupe arriva dans un avant hall du gradin. La petite pièce était sens dessus dessous. Heureusement une partie de l’armature avait résisté au choc de l’explosion; les gravas étant principalement des morceaux de gradins aux alentours. À certains endroits le plafond était descendu à moins d’un mètre du sol. L’équipe commença à chercher des rescapés. Quelques minutes plus tard d’autres secouristes pénétrèrent les lieux avec du matériel de déblayage, des filets d'acier et quelques poutres télescopiques afin d’éviter tout éboulement supplémentaire. Clank retrouva le président de Gadgetron. Il était assommé mais respirait encore. Il avait reçu un projectile en pleine tête et commençait à perdre beaucoup de sang. Ratchet découvrit quelques ministres du gouvernement. Il était trop tard pour eux. Certains étaient éparpillés entre les décombres. L’odeur de mort et la poussière emplissait l’air. Le Lombax peinait à respirer. Il sortit son casque O2 afin de ne pas respirer trop de toxines. Il vit quelque chose briller au reflet de sa lampe. C’était une pointe du casque de Sasha. Le Lombax se précipita vers elle et déblaya furieusement les débris au point d’envoyer une pierre sur un robot infirmier. Il dégagea cet être fébrile du tas de gravats avant de le serrer contre lui.
« Sasha… C’est moi Ratchet, lui dit-il doucement tout en lui caressant le font!
- Rat… Ratchet?
- Oui c'est bien moi, dit le Lombax d'un air apaisé. T’inquiète pas! On va te sortir de là.
- Qui… qu'est-ce…
- Sasha… Sasha! »
Elle venait de perdre connaissance. Ratchet pris son pou et ne le sentit presque pas. Il se tourna en direction du robot infirmier le plus proche et l'ordonna de venir l'aider. Le robot quelque peu sonné par la pierre mis quelques secondes avant de réagir. Ratchet dut se répéter une deuxième fois au point même d'enlever son casque pour mieux faire porter sa voix. La machine arriva et sorti de son thorax un masque à oxygène et une unité nanotech tandis que ses bras se dépliaient pour former une civière antigrav. Ratchet installa Sasha sur la civière et s'empressa de lui mettre le masque et de lui donner du nanotech.

[… sont de tristes événements Juanita !
- En effet Dallas ! Personne ne pensait que les Jeux Galactiques seraient perturbés. C'est une grande déception pour tous les fans de sports et de débauche publique.
- C'est fou comment une petite explosion a pu perturber le déroulement des jeux, lança Dallas tout en montrant à l'holo-caméra les gradins derrière eux où grouillent les équipes de secours. Autrefois ça faisait partie du spectacle. Mais non; maintenant que je suis sur une chaîne publique le moindre BADABOUM fait sensation !
- Arrête de dire n'importe quoi, lança Juanita tout en le giflant ! J'ai suffisamment eu de mal à trouver ce job alors ne va pas tout faire foirer.
- C'est vrai, marmonnât-il en se malaxant la joue. Hum bon... Pour tenter de percer le mystère de cette explosion, nous allons maintenant rejoindre le porte-parole des forces de sécurité des jeux. C’est le gros costaud, près de l’entrée du périmètre.
- Bonsoir monsieur, lançât la journaliste au grand costaud.
- Qu’est-ce que… Non mais qu’est-ce qui m’a fichu ces rigolo ici ! Dégagez, y a rien à voir !
- Voyons monsieur, reprit Dallas, nous sommes des journalistes d’info 64 et la Galaxie à le droit de savoir ce qui se passe ici.
- C’est ça le haricot bleu ! Fous-toi d’ma gueule. Tu crois pouvoir me berner avec ta caméra sur patte !
- Euh non, la caméra c’est Roger, reprit Juanita vexée de cette comparaison…
- Hello, lança ce dernier !
- … moi c’est la seconde envoyée spéciale, continuât-elle d’un air frustré.
- J’vous connais vous les journalistes, poursuivit le porte-parole de la sécurité ! On vous laisse fouiner, on vous laisse poser des questions et paf vous obtenez le sujet que vous vendez sur le tabloïde pour un million de boulon. Pendant que moi je suis coincé ici à surveiller le périmètre pour dix boulons de l’heure. C’n’est pas comme si j’allais vous dire qu’on a retrouvé le président galactique mort et écrasé sous les décombres !
- Vous l’avez donc retrouvé, s’exclama la journaliste !
- Hein? Quoi?! Qu’est-ce qui vous permets de dire ça?
- C’est vous qui venez de le dire.
- Que d'intox, lui lâchât-il tendit qu’il commençait à taper du poing!
- Merci de vos éclaircissements monsieur, dit Dallas en se tournant vers l'holo-caméra; il avait compris que l'interview était terminée. Nous espérons en savoir plus prochainement !
- En attendant, voici le conseil du jour: si vous voulez avoir un beau métier plein d’avenir, sachez que Gadgetron recrute dans les forces de sécurités !
- C'était Dallas et Juanita en direct de Kabelo III pour info 64. A vous les studios !]

Pendant ce temps-là, dans un bunker sous le QG de Gadgetron…
« Est-ce qu’ils vont s’en sortir? »
Le docteur se retourna vers Ratchet et Clank. L’homme barbu regarda une dernière fois le compte rendu d’analyse qu’il tenait dans son holo tablette.
« Je ne vais pas vous faire de discours… Il y a de fortes chances pour qu’ils en réchappent! D’après ce que je vois, les organes principaux n’ont pas trop étés affectés et les premiers soins apportés sur le terrain ont permis de stabiliser leurs états. Je ne m’inquiète pas pour le Président ni pour sa fille -ou mon patron- mais surtout pour les forces de sécurités présentent au moment de l’explosion. Là de multiples greffes et implantations bioniques seront nécessaires. Le boulot que ça va me demander ! Puisqu'il ne faut pas croire; à chaque fois qu'il y a de la casse c'est pour moi. Au prix qu'on me paye, c'est une misère. Va falloir que je demande une augmentation. Bref… Vous devriez aller voir le technicien chargé de la maintenance des robots de la loge. Il devrait avoir réussi à récupérer quelques données des lieux peu avant l'explosion.
- Nous y allons de ce pas, répondit Ratchet. Merci encore de votre pronostique.
- Heureusement qu'il ne devait pas nous faire de discours, lança le petit robot d'un ton ironique à son ami.»
Le duo quitta l’aile médicale pour se rendre à l’atelier de maintenance. Il passa pas moins de dix barrages de sécurités. À l’un d’entre eux il retrouva Qwark.
« Ratchet; Clank ! Que faites-vous ici, demanda le géant vert? Vous ne devriez pas être avec les autres sportifs en train de tenter de donner un peu de spectacle pour compenser le petit problème technique qu’il y a eu?
- Le petit problème technique… Le petit problème technique, vociféra le Lombax ! Est-ce que tu te rends comptes que ce "petit problème technique" a bien failli tuer Sasha et tous ceux qui se trouvaient dans la loge? C’est un miracle qu’elle soit encore en vie!
- Eh bien tu vois ! Pas de raison de s’inquiéter. Elle est en de bonnes mains maintenant. Je suis sûre que monsieur Maison s’occupera bien d’elle !
- Déjà il est docteur, repris le Lombax après avoir soufflé un bon coup. Et puis rien ne serait arrivé si tu avais fait ton devoir de soi-disant super héros !
- A ouais, répondit le capitaine en élevant la voix? Et à ton avis qu’est-ce que je fais là?
- Non ! Pas de ça avec moi Qwark ! Je connais ton petit manège ! « Non je ne peux pas participer aux jeux galactiques, je suis chargé de la sécurité de la galaxie »… ça te rappelle quelque chose?
- Je n'ai jamais dit ça, protesta Qwark !
- Bon voyons ! Remémore-toi l'histoire un coup !
- Voyons Ratchet, calme toi; lui dit Clank !
- Me calmer?! Non mais tu t'entends?! Est-ce que tu te rends comptes que Sasha, son père et d'autres gens ont failli tous y rester tout ça parce que ce gros balourd n'a même pas été fichu de faire son boulot correctement? Dis-moi Qwark; est-ce que tu as déjà parcouru des galaxies pour sauver des vies?
- Bien sûre que oui!
- Réellement?
- …
- C'est bien ce que je pensais ! Tu crois que c'est simple ! Qu'on s'en va casser du méchant façon "à la Disruptor"?! Bien vois-tu; non ! La vie n'est pas un jeu vidéo. Dans la vraie vie il n'y a pas de seconde chance. Qu'il y ait des méchants, des mercenaires ou des pirates qui meurent j'en ai rien à faire mais quand il y a la vie d'un être cher qui est en jeu; ça c'est autre chose !
- Allons Ratchet, repris Qwark ! Le docteur Maison a dit qu'elle allait s'en tirer. Tu n'as plus de raisons de t'inquiéter !
- "Elle va s'en tirer", "elle va s'en tirer"…. Décidément tu n'as que ces mots-là à la bouche. Qu'est-ce qui te dis qu'il n'y aura pas d'autres tentatives contre elle ou contre les autres comateux de l'infirmerie? Et puis, qu'est-ce qui te dis qu'à son réveil tout sera comme avant. Qu'elle n'aura pas de perte de mémoire… ou qu'elle pourra reprendre ses fonctions comme si rien ne s'était passé? Je vais te dire; rien ! J'en ai marre de jouer les héros ! L'univers n'aura qu'à se passer de moi ! Je resterai à ses côtés comme ça au moins je suis sûre qu'il ne lui arrivera plus rien de néfaste.
- Mais Ratchet, la mission….
- Tu n'as pas besoin de moi pour ça Clank ! Vois ça avec Christopher !»

Ratchet repartit en direction du quartier médical laissant Clank avec Qwark. Ce dernier semblait visiblement gêné d'avoir embrouillé les deux amis.
« Dis-moi Clank; bafouilla Qwark… Est-ce que ça se passe souvent comme ça entre vous?
- C'est à dire?
- Ben euh, que Ratchet réagisse de façon aussi excessive…»
Clank pris quelques secondes de réflexion avant de donner sa réponse.
« Je dois avouer que depuis que je connais Ratchet, il y eu des situations dans lesquelles il s'est emporté. Mais il est toujours revenu finir ce qu'il avait commencé. En même temps il n'a jamais demandé à être un héros. Tout a commencé lors de la tentative du président suprême Drek de vouloir détruire une partie de la Galaxie. De plus, le fait que vous ayez donné une mauvaise image de ce qu'est un héros a eu une influence sur sa personnalité.
- Il faut me comprendre Clank ! Je ne roulais pas sur les boulons à l'époque. Puis c'est pas comme si j'avais voulu vous nuire.»
Le petit robot pris un air rancunier.
« Oui bon d'accord... J'admets que j'ai essayé une ou deux fois de vous tuer… Mais il fallait me comprendre: c'était les ordres, rien de personnel. C'est du passé maintenant ! Il ne faut quand même pas oublier que je suis revenu vous sauver des griffes du Docteur Néfarious. Je n'ai pas fait que de mauvaises choses tu sais.
- Permettez-moi d'être septique.
- Allons Clank ! Tu me connais maintenant. Je m'en veux vraiment des mauvaises choses que j'ai faites par le passé. Qu'est-ce qu'il faudrait que je fasse pour me faire pardonner? Aller ! Demandes moi tout ce que tu veux !
- Vraiment?
- Mais oui! Vas-y puisque je te le dis !
- Si vous voulez vraiment vous faire pardonner, vous pourriez dans ce cas m'aider à découvrir qui est responsable de l'explosion qu'il y a eu aujourd'hui.
-… Ah ah c'est une blague? Non sérieusement?»
Clank prit une position stoïque en croisant ses bras afin de montrer sa détermination.
« T'es sure que tu ne préfères pas un autographe?»

L'atelier de maintenance était aussi grand que le magasin d'Al de Métropolis. Au fond était entreposé des prototypes d'armes défaillants tandis que les carcasses des robots de sécurité gisaient sur plusieurs tables. Les débris étaient reliés par de multiples câbles à des ordinateurs, scanners et autres instruments high-tech afin de récupérer un maximum de données possible. Les techniciens travaillaient benoîtement comme si les Jeux Galactiques n'avaient pas étés perturbés. L'un d'entre eux revenait de la petite kitchenette à l'entrée de l'atelier pour apporter des boissons chaudes à ses collègues. Ces derniers étaient concentrés sur leurs moniteurs dont la lumière contrastait avec la lueur blafarde des plafonniers. On aurait dit un monde à part. La grande porte d'entrée s'ouvrit pour laisser entrer Clank et Qwark qui animèrent l'ambiance par leur discussion.
«… Non.
- Une photo dédicacée?
- Non.
- Mon livre de fitness?
- Non.
- Et si je le dédicace?
- Encore moins.
- Des bonbons?
- Je n'en mange pas.
- Des newsletters des Castors Qwark alors?
- Déjà abonné, malheureusement.
- Arf… Un brise bonbons?
- Pouah… Vous êtes vraiment répugnant !
- Allez Clank ! Tu ne peux pas me demander d'enquêter avec toi alors que je dois veiller à la sécurité de la Galaxie…
- Qwark. En m'aidant à éclaircir cette affaire vous veillez à la sécurité galactique en vous impliquant personnellement et non pas en attendant qu'une catastrophe arrive. Et puis imaginez donc les titres que ça ferait !
- Tu as raison Clank ! Je m'y vois déjà ! "Le Capitaine Qwark déjoue un complot nuisant à l'ordre établie".
- Si vous le dites… »

La conversation fut interrompue par l'arrivée d'un des technicien se demandant quel était tout ce raffut.
« Bonjour, je me présente; Zetch, le chef de l'équipe de maintenance de chez Gadgetron. Pardonnez-moi, mais avez-vous une autorisation pour être ici?
- Attends mon bonhomme, répondit Qwark. Tu ne me reconnais pas?
- Non pas du tout, répondit indifféremment ce dernier. Vous êtes?
- C'est une blague? Où sont les caméras?
- Oh ça?! Elles sont situées à l'entrée de l'atelier, à chaque angle de mur, dans les toilettes…
- Excusez-moi, intervint Clank. Mais je crois que le capitaine Qwark vous demande de façon ironique si vous ne vous moquez pas de lui.
- Euh non. Pourquoi ferais-je cela?
- Parce qu'il se trouve môssieur, que je suis le Capitaine Leslie Copernicus Mac Qwark, le super-héros le plus connus de la Galaxie !
- Ah, répondit le technicien d'un air indifférent ! Pourtant ceci ne me dis pas si vous avez l'autorisation d'être ici.
- Non mais c'est quoi ce délire…
- Ne faites pas attention à lui, dit le petit robot, voici nos autorisations.
- …quand je pense à tout ce que j'ai fait…
- Elles sont en règles, répondit le technicien après avoir scanné les badges. Maintenant puis-je vous demander la raison de votre visite?
- … déjoué les plans du Docteur Néfarious, sauvé les bonnes sœurs de l'espace…
- Eh bien nous venons afin de vous demander les enregistrements des caméras de la loge du Président ainsi qu'un raport des dégâts des robots de garde.
- … mis une bonne correction a ce B.A.R.N.E.Y, récupéré l'œil de l'infinie…
- A oui ! Les détritus qu'on nous a remis là-bas, répondit Zetch en désignant les tas de débris sur les tables d'analyse. Il y a une guerre qui s'est déclaré?
- Non pas du tout, répondit Clank. C'est une tentative d'assassinat. Ça a perturbé l'ouverture des Jeux Galactiques.
- Ah ok…
- Vous n'avez pas l'air d'être au courant.
- Vous savez, ici on n'a aucune nouvelle de la surface. On nous apporte des choses à tester, à réparer ou à diagnostiquer puis on nous paye c'est tout. Mais bon venez; si vous avez fait tout ce chemin pour voir ces carcasses, je ne vais pas vous retarder.
- … et avec mon plasmo mitraille j'ai… Ben où allez-vous vous deux? Hé oh! Je parle dans le vide? Attendez-moi! »

Qwark courut rejoindre Clank et Zetch installés derrière un écran d'ordinateur. De multiples données circulaient à en faire perdre la tête à notre géant vert. Le technicien montra les derniers enregistrements de la loge présidentielle avant l'explosion. Sur quelques caméras ont avait une vue du petit hall d'entrée gardé par quatre gardes de sécurités robotiques. Dans la loge on pouvait apercevoir d'autres gardes auprès des personnalités. Sur la bande de la loge on pouvait apercevoir jusqu'à l'explosion, l'arrivée de Skidd au moindre détail. Rien ne laissait penser qu'il était responsable du cataclysme. Il devait être à un peu près moins de cinq mètres de la corniche lorsque l'explosion se produisit. Peu avant la fin de la bande on pouvait apercevoir une déflagration survenir de l'arrière de la loge. Clank porta alors son attention sur les autres caméras.
Pendant ce temps Qwark regardait s'il n'y avait pas un technicien qu'il le reconnaissait. Son amour propre venait d'en prendre un coup. Apparemment tout le monde ici vivait dans un autre monde. A croire même qu'ils ne connaissaient pas d'autres lieux que ces murs.

« Euréka, s'exclama Clank ! C'était donc ça ! »
Qwark et Zetch arrivèrent derrière lui.
« Qu'as-tu compris Clank, demanda Qwark?
- Je sais comment l'explosion a pu être possible ! Je ne sais pas encore comment elle s'est déclenché mais je sais comment des explosifs ont étés amenés dans la loge.
- Alors là j'attends votre explication, dit le technicien.
- Eh bien voyez-vous, sur cette vidéo on voit clairement un des gardes quitter sa position pour aller à l'entrée du hall de la loge.
- Une vidange peut-être?
- Restez sérieux Qwark. Non il est allé à l'entrée pour voir ce qui se passait avec l'un de ses collègues. Je me suis procuré la bande vidéo de l'entrée de la loge et on peut y voir quelques minutes avant l'explosion qu'un livreur a eu des problèmes de laisser passer avec la sécurité.
- C'est lui qui a fait le coup?
- Je ne sais pas s'il était au courant de ce qu'il transportait. Une chose est sûre, reprit le petit robot, c'est que son colis contenait les explosifs.
- Moi je dirai plutôt que ce colis contenait des burgers, insista Qwark en montrant sur l'écran le robot de sécurité en train d'inspecter le paquet.
- Les explosifs devaient être dissimulés dans ces burgers, reprit Clank. C'est la seule chose à être entré dans la loge au moment de l'explosion. Les lieux étant inspectés minutieusement avant la cérémonie d'ouverture, on peut écarter tout minage de la zone avant l'arrivée du Président.
- Et bien maintenant on sait que la malbouffe est vraiment mauvaise pour la santé !
- Qwark, dit le petit robot en se retournant vers lui; pourriez être un peu plus sérieux? On parle d'un attentat contre le Président Phyronix !
- J'en suis bien conscient, répondit le héros. D'ailleurs je sais qui a fait le coup ! »
Zetch et Clank eurent un air étonné avant de se regarder mutuellement dans les yeux afin de voir si l'autre avait compris de quoi l’intellectuel de service parlait.
« Vous vous payez encore de ma tête, c'est ça, demanda le petit robot?
- Mais non Clank ! Regarde un peu là ! Tu vois sur cet arrêt sur image, on peut voir une inscription sur le colis.
- Attendez Qwark; ça ne peut pas être possible! »



Commentaires (0)