Ratchet & Clank: intergalactic conspiracy - Chapitre 3

Chapitre 3: Je suis le capitaine Le Black.

Retour au sommaire

Auteur : zywuxo

Date:
Comments: 0 commentaire
Views: 144 vues

Ayant constaté que Al avait mangé toutes ses frites, Ratchet, s'énerva en menaçant d'emprunter tous ses gadgets. Ce dernier s’excusa et dit qu’il ne le referait plus. Clank fini son plat et nos deux compères quittèrent la cafète. Après que la sonnerie de fin de service eût retenti, nos deux amis se dirigèrent vers les quartiers de Sacha. Arrivé devant l’appartement, Ratchet frappa à la porte et Sacha vint leur ouvrir. Les deux amoureux se firent un petit smac que Clank regarda d’un air voyeur.

Nos deux amis entrèrent dans le quartier de Sacha. Elle n’était peut-être plus le capitaine du Phénix, mais ses relations avec le Président Galactique et ses années de bons et loyaux services lui avaient permis de conserver ses locaux. Ce n’était pas la première fois que Ratchet mettait les pieds dans cet appartement mais il trouvait qu’il avait vraiment de la classe contrairement aux autres quartiers du vaisseau. Sacha les amena au salon où elle recevait ses invités. Elle s’approcha d’une bibliothèque et tâta la surface du meuble à plusieurs endroits. Les deux amis n’en revinrent pas: un accès se révéla…. « Par ici je vous prie » leur dit-elle.
Les trois individus entrèrent dans un ascenseur de petite taille mais assez luxueux, comme le reste. Clank restait éberlué. Il pensait connaître les moindres recoins de ce vaisseau. Le fait d’emprunter en plus un ascenseur éveillait sa curiosité. Prendre un téléporteur aurait était plus rapide mais leur transfert aurait était remarqué. Tout était vraiment fait pour que leur venue reste confidentielle.

Ils arrivèrent dans une « pièce » sous une coupole donnant sur l’espace. La pièce était aussi grande que le salon de Ratchet à Mégapolis. La coupole n’était pas trop haute ce qui donnait à la pièce un aspect quelque peu intime. Au-dessus d’eux Kerwan. On aurait dit que par un simple bond on pouvait l’atteindre mais la baie vitrée séparait l‘atmosphère artificielle de l‘espace. La verrière semblait aussi fine que du papier et si translucide qu’on jurerait qu’il n’y en avait pas. Seule la fine armature prouvait son existence. De derrière la cage d’ascenseur, on avait une vue sur la partie Aile Nord des hangars. Ratchet avait beau avoir fait plus de mille fois les manœuvres d’atterrissage à cet endroit-là, il n’avait jamais remarqué la présence de cette coupole. Au centre du dôme se trouvait un salon assez classique: canapés, fauteuils et tables dont une grande circulaire au centre. A l’opposé de l’ascenseur, se trouvait un bar avec diverses boissons que l’on pouvait trouver dans n’importe quel palais présidentiel. Cela n’avait rien à voir avec ce qu’on servait à la cafétéria. Un robot serveur gisait près des boissons. Il n’avait pas été activé. En même temps il n’était que 14H54 (heure de Kerwan) et ce n’était pas vraiment le bon moment pour s’offrir un petit apéro. De même se tenait un étrange individu au bar. Il n’avait pas hésité à s’offrir un verre, histoire de tuer le temps.

L’ex commandante du Phénix invita les deux compagnons à s’asseoir. Ces derniers s’exécutèrent tandis que les lumières de la pièce commençaient à diminuer et que la cage d’ascenseur s’enfonçait dans le sol. Cet espace et cette mise en scène avaient vraiment de quoi impressionner et surprendre. Ratchet n’était pas inquiet. Quoiqu’assez surpris de l’endroit, il avait une confiance aveugle en Sasha et n’aurait rien à craindre de ce qui pourrait se passer.

« Bienvenue dans «l’Absolum ». Cet endroit est le plus sécurisé et le plus secret du vaisseau. J’ai dû prendre toute ces précautions en vous amenant ici pour vous expliquer votre mission.
- D’habitude, ça se fait toujours dans la salle de commandement du phénix, dit le Lombax.
- Qui plus est avec la Force Qwark, ajouta Clank.
- Je ne pouvais prendre aucun risque. Mon père m’a contactée et m’a demandé de venir vous voir personnellement.
- Ce qui explique votre absence à la mairie de Métropolis.
- Exact Clank! Comprenez que si je quitte mes fonctions, de plus durant cette période, ce n’est pas pour rien.
- Explique-nous un peu s’il te plait.
- Voila; mon père a récemment été informé que les attaques des Thugs-4-less contre les convois d’armes ne sont pas dues au hasard. Quelqu’un renseigne les Thugs sur les parcours de chaque convoi et sur leurs défenses.
- Tu penses donc à un espion?
- C’est ça. Et c’est pourquoi mon père requiert votre aide le plus vite possible et dans le plus grand secret.
- Mais êtes-vous sure que l’on ne va pas nous espionner, demanda le petit robot?
- Comme vous avez pu le remarquer, l’existence de cet endroit est ultra secret: ascenseur, champ de camouflage, générateur interne d’énergie et de bouclier, brouillage… Tout a été fait pour que les propos échangés ici restent confidentiels.
- Même pour cet individu, demanda Clank?
- Oups désolé Chris, dis Sasha en se retournant vers l'individu, je t’avais oublié! Les gars laissez-moi vous présenter le Lord Christopher Corsini. C’est un humain qui a fait toute sa scolarité à l’Université de Kerwan, sa formation militaire sur Aridia et son école d’officier sur Marcadia. C’est là-bas que nous nous sommes rencontrés. »

Ayant remarqué que l’attention se portait sur lui, l’homme posa son verre, se leva et s’avança vers le groupe. Il était grand, portait une longue cape voulant dissimuler un sabre. Il était brun, avait les cheveux courts, le genre coupe d’académie militaire mais avec une mèche rebelle. Son visage était scindé en deux. Une partie cybernétique couvrait sa joue droite du front jusqu’au cou. Il avait un scanner optique implanté donnant l’impression qu’il portait un monocle de face. L’autre partie de son visage était naturelle et laissait voir sa peau quelque peu bronzée, sans doute dû à une forte exposition aux vents solaires. C’était la seule partie de son corps où l’on pouvait apercevoir sa peau. Il portait un habit militaire mais pas des forces galactiques. On aurait plutôt dit une sorte de pirate mais avec de la classe et ayant une certaine discipline et une connaissance du combat. Sa démarche était celle d’un homme d’assurance mais le petit tac que ment qu’il faisait laissait penser qu’une de ses jambe devait être cybernétique. Il salua Ratchet et Clank puis s’installa confortablement dans un fauteuil à droite de Sacha.

« Ratchet, Clank. J’ai beaucoup entendu parler de vous, dit ce dernier.
- Euh nous pas vraiment, répondit le Lombax.
- Vous m’étonnez, dit l’homme sur un ton ironique. A vrai dire je préfère rester dans l’ombre.
- Pas comme Qwark, laissa entendre Ratchet.
- Ce vieux Qwark, laissa échapper l'individu en soupirant. Il a toujours besoin d’avoir de l'attention et de la gloire pour lui.
- Vous le connaissez monsieur, ajouta Clank?
- A vrai dire je l’ai côtoyé quand j’étais à l’Université de Kerwan. Mais assez parlé de moi. Je pense que madame doit vous mettre au courant de plusieurs petites choses.
- Bien maintenant que les présentations son faites, poursuivons. De peur que l’espion prévienne les Thugs du commando que mon père a prévu d’envoyer, nous avons décidé de faire appel à vous dans le plus grand secret. Le mieux ce serait que je vous montre l’holo-message. »

Sacha appuya sur un bouton de la table et la représentation du président galactique apparut au centre.
[Bonjour mes chers amis. Je vous prie de bien vouloir m’excuser de ne pas être avec vous et de vous parler par différé mais ma présence aurait pu éveiller des soupçons… La situation est grave. Comme vous le savez, suite à la tentative de Klunk de vouloir détruire toutes les planètes de Solana, les bourses galactiques ont chuté plongeant l’économie de la galaxie au bord du gouffre. L’ouverture vers les autres galaxies, en particulier celles de Bogon et de Polaris a semblé être la meilleur solution afin de relancer l’économie. De même les récents combats contre pirates, contrebandiers et quelques races hostiles de ces derniers mois ont fait diminuer les effectifs des rangers de l’espace. L’abandon des accords entre Mégacorp et Gadgetron affaiblirait considérablement le renouvellement de nos forces de sécurité.
Officiellement vous serez sur Kabelo III où vous vous entraînerez pour les prochaines compétitions. Mais vous devrez agir sous couverture. Pour cela nous avons fait appel au Capitaine Le Black, le célèbre corsaire. Il est vrai que ce n’est pas dans nos habitudes de collaborer avec des mercenaires mais d’après ma fille on peut lui faire confiance. Mes amis, il ne me reste plus qu’à vous souhaiter bonne chance!]

«Le capitaine Le Black, songeât Ratchet… Ils ont parlé de lui aux infos.
- Oui c’est vrai, confirma Clank. Si mon bloc mémoire ne me fait pas défaut, ce capitaine est réputé pour travailler à son propre compte et il ne laisse jamais une tâche non terminée.
- Mais comment as-tu réussi à le convaincre de nous aider, demanda le Lombax?
- Disons seulement que Sacha avait les bons arguments et savait comment s’y prendre. »
Les deux compagnons se tournèrent en direction du Lord et s’étonnèrent d’une telle réponse. Ratchet étonné de cette réponse de la part de cet inconnu, aussi peu gentleman, s’empressa de dire:
« Et comment pouvez-vous être aussi catégorique?!?
- Eh bien tout simplement parce que je suis le capitaine Le Black, dit l’individu d’un ton calme. »

Il y eut un moment de silence. Ratchet et Clank regardèrent cet individu tout en se demandant dans quelle aventure ils allaient s'engager. Cette mission aurait pu paraître banale. Les deux héros allant casser du méchant. Mais ce n’était pas le cas. Dans l’intérêt de conserver une couverture et d’effectuer de l’espionnage ils devaient s’allier avec ce qu’ils combattaient; des mercenaires. Ratchet aurait voulu répliquer mais le Lord Corsini alias le capitaine Le Black dégageait une aura presque effrayante. Était-ce due au fait qu’il savait conserver le doute sur sa personne? Peut-être.
« Voilà le deal, proposa le corsaire; vous faites votre boulot et moi j’assure votre couverture. Mais attention je ne payerais pas les pots cassés! »
Le duo semblait hésiter.
« Allez Ratchet, ajouta Sasha, s’il te plait il en va de la sécurité galactique.
- Sacha, il y a quelque chose qui craint chez ce type.
- Écoute Ratchet, je connais Christopher depuis 15 ans maintenant. Ok je reconnais qu’il n’est pas en accord parfait avec les lois mais je te promets que tu peux lui faire confiance. C’est un individu qui a toute mon estime.
- C’est bien pour toi que je fais ça mais s’il y a quelque chose qui se passe de travers ça va péter.
- Alors marché conclu, dit le corsaire! Tenez, prenez cet info-robot. Il contient les coordonnés de notre lieu de rendez-vous où je vous récupérerais dans 32H. »
Le corsaire se leva, remis l’info-robot à Ratchet et reparti en direction du bar. Ratchet, Clank et Sacha regagnèrent l’ascenseur qui venait de réapparaître laissant le corsaire aller se resservir un verre.
« Excusez-moi monsieur, vous ne venez pas avec nous, demanda Clank?
- Pour me faire remarquer par tout l’équipage du Phénix? Non merci, je n’ai pas envie de me donner en spectacle. De plus, ce n’est pas tous les jours que l’on peut s’offrir un verre comme celui-ci.
- Sans doute, mais comment être vous venu à bord en évitant les patrouilles?
- Allons, comme un magicien, un gentleman doit savoir garder ses secrets. »



Commentaires (0)