Ratchet & Clank: intergalactic conspiracy - Chapitre 7

Chapitre 7: CE TYPE A EXPLOSÉ MES TOILETTE!!!

Retour au sommaire

Auteur : zywuxo

Date:
Comments: 0 commentaire
Views: 318 vues

Arrivés dans l’après-midi à Mégapolis, nos deux compères se rendirent à leur appartement où la police leur avait donné rendez-vous. Sur place ils aperçurent deux individus de race humaine. Ils avaient l’air tous les deux de sortir d’une boite de nuit. L’un des deux hommes se tenait à côté de la porte d’entrée avec une dégaine de cow-boy. Appuyé contre le perron il jouait du barillet de son magnum. L’autre individu était du même style mais avait une coupe afro. Gants à la main, l’afro passait un produit sur la porte, sans doute pour relever des empreintes.

« EH OH NON MAIS ÇA NE VA PAS LA TÊTE OU QUOI!!! ÔTEZ VOS MAINS DE MA PORTE, cria le Lombax!!!
- Mais qui êtes-vous, demanda Clank?
- Agent Kowalsky de la police criminelle. Et voici mon coéquipier l’agent Anderson.
- Mais qu’est-ce que c’est que tout ce cirque, dit Ratchet?
- Voilà les faits, commença à dire Anderson avec son accent afro-américain: hier soir vers 11H30 heure locale, le quartier fut brutalement secoué par le bruit d’une explosion.
- Une voisine a tout de suite appelé le 118 et police, pompiers, urgences, service animalier, pompes funèbres, taxidermiste et garagiste se sont rendus sur place en moins d’une heure et demie, continua Kowalsky.
- Une belle performance en ces temps de tourisme et avec tous ces bouchons, dit d’un air évasif l’agent Anderson.
- Eh oh les gars… Au lieu de vanter les résultats du 118, vous pourriez peut-être me dire ce qui s’est passé chez moi, dit Ratchet.
- Euh oui pardon, repris Kowalsky. Le criminel est entré sans enfoncer la porte…
- Il a des doigts de fée…
- A manifestement fait une vérification des lieux…
- Puis il s’est attaqué à la salle de bain, finit Anderson.
- Il a fait quoi, demanda Ratchet?
- Il s’est attaqué à la salle de bain, reprit Anderson.
- Euh Ace; tu veux dire destroyé la salle de bain, corrigea Kowalsky.
- PARDON?
- Ouais ouais c’est ça, il a agi avec un lance missile de classe judicator.
- IL A FAIT QUOI!!!
- Je vous l’ai dit, lança l’agent Anderson, il a usé d’un lance missile judicator. Il a tiré dans les toilettes, ce qui a provoqué un retour de fond et inondé tout l’appartement. Bien sûr il ne reste plus rien des cuvettes. Quant à la salle de bain… on va dire qu’elle a été retapissée.
- Tapissée, t’as pissé, lança ironiquement Kowalsky?
- Hé hé, calmez-vous mon p’tit bonhomme; vous devenez tout rouge.
- C’est clair que par ce temps-là ce serait bête de se prendre un coup de soleil, lança le cow-boy tout en donnant une petite tape à Ratchet.
- ME CALMER?!?! MAIS CE TYPE A EXPLOSÉ MES TOILETTES!!!
- Ah euh oui oui… euh oui oui, c’est vrai que vu sous cet angle c’est moins joyeux, concéda Kowalsky un peu embarrassé. »

Conscient de l’incompétence profonde des deux agents de police, Clank ne put qu’émettre un soupir tout en rabattant sa main sur son front et murmurant un de ses « Oh zut! ». Puis un troisième policier arriva dans le hall ou plutôt une policière. C’était une grande brune humanoïde, mais qui avait l’air de savoir-faire son boulot contrairement aux deux autres. D’un ton sûr et ferme elle appela ses coéquipiers:
« Dick, Ace. Notre suspect s’est réveillé.
- Who ça c’est cool. Comme ça vous pourrez lui demander s’il a vu quelque chose, dit l’agent Anderson en regardant Ratchet qui était à la limite de la transe agressive. »

Le petit groupe entra dans le salon. La pièce était en piteux état: l’écran HV était tombé par terre, le jeu d’échec était fichu ainsi que le tapis. Divers objets traînaient sur le sol encore humide et mouillé. Ça allait de la nourriture à des trophées en passant par des ustensiles de plomberie. La porte menant à la salle de bain était en pièces. Pour ainsi dire il n’en restait plus rien. A la place, une ouverture créée par le souffle de l’explosion. De part et d’autre de cette ouverture, on apercevait une substance marron collée aux murs. En jetant un coup d’œil dans la salle de bain, on en voyait un peu partout. Ratchet y détourna son regard de peur de savoir ce que c’était. L’odeur ambiante dans l’appartement, malgré l’ouverture de toutes les fenêtres, confirma ses pensées et s’il ne s’était pas rendu sur Orxon, il n’aurait sans doute pas pu en supporter d’avantage.
De l’autre côté du salon, un petit groupe de pompiers était massé au tour de la table de repas. Ils devaient s’en doute voir l’état de santé du suspect. Le groupe s’approcha, les pompiers s’écartèrent laissant à Ratchet et Clank voir l’individu.

« Ah salut vous deux! Comment ça va? Alors déjà rentrés?
- LUI, s‘exclama Ratchet!!!
- Excusez-moi monsieur, demanda Clank, mais avez-vous vu le cambrioleur?
- Pas depuis que je vous ai appelé, répondit le plombier.
- Mais que s’est-il passé alors? Qui a fait sauter l’appartement, questionna Clank?
- Euh ça je peux facilement vous l’expliquer…
- Ah enfin, dis Ratchet d’un air soulagé, j’aurais le droit à une explication claire et précise; pas comme certain…
- Ça c’est pas gentil, répliqua Kowalsky.
- Alors voilà. Après que je vous ai appelé je me suis attaqué comme je te l’avais dit à la tuyauterie; j’ai même réparé la porte.
- Ah c’est pour ça qu’il n’y a pas eu la moindre trace d’effraction, s’étonna Anderson!
- Craint de Dieu, si vous étiez venu avant vous auriez vu comment les voleurs s’en étaient pris à la porte. Ils ont même volé toute la série Agent Secret Clank.
- Sale.
- DICK! Laisse notre suspect finir!
- Oui Fly.
- Bon ou j’en étais… ah oui; la porte. Après tout ça j’ai eu une envie pressante et je me suis dit qu’au point où j’en étais, je pouvais utiliser les toilettes. C’est là que les choses se sont corsées… Usant de tous les moyens conventionnels dans le métier pour déboucher ces foutus WC, je ne pus faire autrement que de passer à l’étape supérieure… Le lance missile c’est moi…
- QUOI! COMMENT AS-TU OSÉ!!!
- Tu tu… Tu m’avais donné carte blanche, bafouilla le plombier.
- MAIS IL EST MALADE CE TYPE!!!
- Pourtant c’est vrai Ratchet je me souviens que tu lui avais accordé carte blanche. »

Après un bon quart d’heure d’explication entre qui a fait quoi et sur l’ordre de qui, les tensions se calmèrent. Dick avait arrêté de reluquer Fly, Ratchet n’avait plus d’envies meurtrières et Clank s’était chargé de payer les frais de déplacement de tout le monde. Mieux valait que Ratchet ne voit pas cela. Il se serait remis à vouloir passer ses nerfs sur quelque chose, enfin; dans le cas présent sur quelqu’un.
L’équipe sanitaire avait déjà commencé à nettoyer les lieux. La priorité étant d’enlever toute la saleté disséminée dans l’appartement.

« Euh messieurs? Désolé de vous déranger mais nous aimerions bien nettoyer cette crasse, dit un employé sanitaire tout en faisant signe au groupe de vouloir se déplacer.
- Désolé. Si vous voulez vous pouvez utiliser notre aspirateur pour aller plus vite, dit Ratchet.
- Merci beaucoup, un peu de matériel en plus nous sera bien utile. »
Ratchet alla voir Clank alors qu’il finissait de parler avec la police. Il lui demanda pourquoi il avait choisi CE plombier.
« Je te l’ai déjà dit, repris le petit robot, c’était le seul que nous connaissions qui était disponible.
- Ouais ben pour la soirée de Ly-haw c’est mort maintenant.
- Euh les gars?
- Pas lui, sanglota Ratchet!
- Je tiens encore à m’excuser pour tout le dérangement que j’ai pu occasionner. Pour la peine, comme vous êtes de bons amis, je ne vous facture pas mon intervention.
- Bah encore heureux va! Non mais qu’est-ce qu’il ne faut pas entendre, dit Ratchet un peu plus bas.
- Mais comment avez-vous pu en arriver là, demanda Clank?
- Déboucher les WC ça me connait. De Novalis jusqu’à Aquatos j’ai tout vu et de toute les tailles. Vous voyez les excréments répandus un peu partout?
- Difficile de les ignorer avec l’odeur, répondit Ratchet.
- Vous trouvez? Moi je ne trouve pas que ça sent. Cela à part, cette quantité non négligeable d’excréments bouchait vos toilettes. Ça se ramollit à la chaleur et ça durcit par la suite.
- D’où votre utilisation d’un judicator, repris Clank.
- C’est exactement ça! Après recul je me dis que j'ai peut-être un peu trop forcé la dose et qu'un chalumeau aurait suffi. Mais il n’y a qu’une seule planète où j’ai déjà eu affaire à ce genre de crotte: Tyranosis.
- La planète des Tyranoïdes?!?
- Ouais. Alors soit vous avez invité ses Noïdes ici ou alors ils se sont invités tout seuls!
- Mais qu’est-ce qu’ils ont bien pu faire, s'interrogea le Lombax?
- Ben te piquer toute ta collection d’Agent Secret Clank. »

L’un des robots de l’équipe sanitaire (le même qui avait demandé auparavant au groupe de changer de place) revint avec l’aspirateur Klunk dans sa main.
« Messieurs, c’est bien gentil de nous prêter du matériel pour nettoyer les lieux mais encore faudrait-il qu’il marche.
- Quoi! Mais qu’est-ce que vous me racontez là. Je l’ai bidouillé moi-même.
- Vous devriez dans ce cas y jeter un coup d’œil. »
Ratchet pris sa clef et ouvrit l’intérieur de Klunk pour examiner ses circuits. L’inondation avait dû provoquer un court-circuit ou alors il n’avait tout simplement pas envie d’aspirer de la crotte de tyranoïde. Ratchet ouvrit le clapet du radiateur puis s’exclama:
« MAIS… MAIS IL EST VIDE!!!
- Comment cela a-t-il pu se produire, demanda Clank?
- Mais réfléchis un peu tête de boulon. Ce vol de holo DVD n’était qu’une fausse piste pour nous piquer Klunk. Des Tyranoïdes sont entrés, on échangés le vrai Klunk par un faux, cassé quelques trucs au passage puis reparti aussi vite.
- Tu oublies qu’ils ont bouché tes toilettes.
- Eh oh le plombier, on ne peut pas être parfait! C’est à la police normalement de faire ce genre de raisonnement.
- Tu es sur que tout va bien Ratchet, s’interrogea Clank?
- Impec! Nickel! Tout baigne. Je crois juste que je vais aller piquer un somme là parce que je pense en avoir eu assez pour la journée. »



Commentaires (0)