Ratchet & Clank: intergalactic conspiracy - Chapitre 8

Auteur : zywuxo

Date:
Comments: 0 commentaire
Views: 82 vues

Ratchet et Clank étaient repartis à bord du Darkshadow. Ratchet alla se reposer dans les quartiers qui lui étaient attribués. L’affaire sur Endako, en plus de l’opération Thugs-Connection l’avaient poussé à bout. Clank quant à lui avait été expliquer toute l’histoire à Le Black qui, malgré ce que pensait Clank, n’éprouva pas de dégoût. La crasse, il devait connaître et plus qu’il ne le faisait paraître. Clank demanda à Le Black s’il ne pouvait pas se rendre aux studios Holostar pour continuer le tournage de la série Agent Secret Clank. Le Black était réticent à laisser Clank se détourner du but de la mission mais ce dernier rappela qu’il fallait maintenir « la couverture » sur leurs activités. A contre cœur, le corsaire demanda à son personnel de navigation de mettre le cap sur les studios Holostar.

Le voyage pour revenir à Solana allait être long : 18h. Le vaisseau du corsaire fonctionnait au-delà de ses limites. Le voyage aller jusqu'à Bogon avait fait sauter la propulsion gravimétrique. Même si ce vaisseau possédait des technologies avancées, son fonctionnement était visiblement limité dans la durée sans maintenance approprié. Clank décida de faire un tour des lieux. Il n’avait pas eu le temps, à l’aller, de voir autre chose que ses quartiers, la salle de commandement et le hangar principale. Il arriva dans une pièce où il trouva Bent et Murray. L’informaticien cherchait toujours à décrypter les informations récupérées par son parasite mais les Thugs l’avaient bien amoché. Des donnés restaient incomplètes, d’autres sans aucun intérêt propre mais Bent restait convaincu qu’il trouverait quelque chose ou un élément pouvant servir plus tard. Murray était en train de regarder Bent sans trop comprendre les manipulations qu’il effectuait. Son truc à lui c’était plutôt les armes et les véhicules ; le genre d’individu bien bourrin allant s’éclater avec une arme sur l’ennemi même si cela ne lui fait rien. Dès que ce dernier vit Clank, il l’invita à s’asseoir à une table dans un coin de la pièce. Il aurait l’air moins bête à parler avec quelque un que de regarder Bent sans rien comprendre.

« Hey Clank comment ça va! Alors que fais-tu de beau?
- Je vais bien je vous remercie. A vrai dire je me suis dit que pendant le voyage je pourrais visiter votre vaisseau.
- Oh tu sais il n’est pas très beau mais il fonctionne bien la plupart du temps… enfin quand Bent ou Vyne ont le temps de bien l’entretenir. Puis de toute façon on le cache. Et arrête de me vouvoyer.
- Oh pardon. Je me disais, comment avez-vous fait pour l’avoir et le camoufler aussi bien?
- Tu sais si on est là aujourd’hui c’est grâce au cap’tain. Il a tout fait. Y en a beaucoup qui pensent que c’est qu’un sale corsaire qui bosse que pour lui mais c’est un brave type. J’crois qu’il a récupéré ce vaisseau dans une décharge, ou lors d’une bataille. A moins qu’il ne lui appartenait avant… Oh je sais plus…
- Ça fait longtemps que tu travailles pour Le Black?
- Oula. P’tête bien 3-4 ans. Ben dès que j’ai vu son annonce de recrutement sur embauche-troufions.com . C’est à peu près à ce moment-là que j’ai connu tout l’équipage. A part Bent que je connaissais déjà avant.
- Mais ta spécialité dans l’équipe c’est quoi?
- C’est la destruction de masse! Y a rien qui me résiste. Je suis là pour couvrir et tout détruire. Et toi tu as quel rôle avec ton compagnon?
- Je suis le coéquipier. Je couvre Ratchet, quand il saute dans le vide, j’interviens avec mes packs. Quand il combat seul je lui sers de relais.
- Donc tu te rapproches plus du rôle de Bent. Je pensais que tu étais comme moi. Une aide en cas de besoin.
- Je comprends, moi aussi je fais partie de ces choses qui ont été créées pour… détruire.
- Oh finalement on n’est pas si différent toi et moi. Dis je peux de te demander une faveur?
- Euh oui.
- Est-ce que je pourrais avoir un autographe?
- Pardon?
- Oui un autographe de l’Agent Clank.
- Pas de problème. Tiens!
- Oh merci! Merci beaucoup. Tu sais quand on voyage comme ça je regarde souvent la holo TV et je suis la série. Je suis un grand fan.
- Je vois ça. Dis ça te dirait de m’accompagner aux studios Holostar? Le Black ne veut pas me laisser sans surveillance.
- Oh oui ça me ferait trop plaisir! Y a pas d’problèmes. Tu peux compter sur moi. J’vais dire au cap’tain que je t’accompagnerai aux studios. »

Murray quitta la pièce laissant Clank avec Bent. Ce dernier dit poliment à Clank qu’il n’avait pas de temps à lui accorder. Clank quitta la pièce où il était et s’en alla vers les hangars. Il rencontra Nina sur le chemin. Cette dernière lui fit comprendre qu’il ne pouvait pas se rendre aux hangars. Elle lui bloqua le passage avant de verrouiller l’accès. Elle s’en alla toujours sans rien dire laissant Clank en plan. Il se rendit donc à la cantine du vaisseau. Là-bas il trouva du monde: des robots, des êtres organiques aussi bien soldats que des mécaniciens ou des infirmiers. Parmi les gens il reconnut Zêta et Epsilon. Ils étaient en train de boire, sans doute un cocktail d’huiles et de prométhium. Clank alla leur rencontre. Il s’assit à leur table. L’instant d’après une foule de monde se précipita sur le groupe. Les individus avaient tous des calepins et des stylos. Les trois robots comprirent ce qu’ils voulaient. Zêta et Epsilon firent barrage devant la foule et organisèrent une file d’attente. Les gens présents, après avoir versé quelques boulons aux gardes du corps, purent demander un autographe à Clank. Une fois les autographes distribués, et l’argent empoché, le groupe put enfin s’installer tranquillement.

« Ouh, dit Clank d’un air épuisé. Mais qu’est-ce qu’ils ont tous comme ça. Je ne suis que moi!
- Oui mais aussi l’agent Clank, dit Zêta. Tout le monde te connait ici. Et on est plus ou moins fan de toi.
- Plus ou moins?
- Oui. Par exemple nous, Zêta et moi, on aime ta série mais on ne va pas non plus se précipiter sur toi pour te demander un autographe.
- D’autant plus qu’on a suffisamment de boulons comme ça, lança Zêta. On a bien fait notre journée.
- Ce que Zêta veux dire c’est que nous allons sur le terrain et que nous faisons des manœuvres aussi dangereuses que toi dans tes holo films. Ton cinéma nous impressionne donc moins. Surtout ne le prends pas mal.
- Star ou pas je fais ce que je pense être le mieux pour défendre la galaxie.
- Oui bon tu n’as pas non plus fait l’armée, dit Zêta.
- Pourquoi, dit Clank d’un ton interrogateur. Vous avez servi dans l’armée?
- Ben avant d’arriver ici on a servi dans les forces Galactiques de l’Armée Solanienne, continua Zêta.
- On était des rangers avant, poursuivit Epsilon. On a servi dans la R.I.
- La R.I, demanda Clank?
- La Rangers Infanterie, reprit Epsilon.
- 13ème Division Terrestre, dit Zêta d’un ton fier. On était sous les ordres du capitaine.
- A l’époque lui aussi faisait partie de l’armée Solanienne.
- Ah c’était le bon temps, lançât Zêta d’un air évasif… On combattait des Noïdes durant la Grande Guerre.
- Pourquoi avez-vous quitté l’armée alors, demanda le petit robot?
- A cause de l’administration, répondit Epsilon.
- De l’administration? Je ne comprends pas.
- Oui de l’administration, reprit Epsilon. Je ne pourrais plus te dire pourquoi car mon bloc mémoire a été endommagé depuis le temps, mais je me souviens que le Capitaine avait été fou de rage après ça.
- Après ça?
- Il veut dire après la fin de la Grande Guerre, poursuivit Zêta. On n’a pas trop su pourquoi, mais le capitaine avait donné sa démission.
- Et il s’est reconverti dans la piraterie, conclut Clank.
- Nous préférons le terme de corsaire, corrigeât Epsilon. On agit toujours en tant que mercenaire mais pour des causes défendables. Quelles soient ou non en accord avec les politiques en vigueur.
- C’est tout à fait relatif. Vous devriez vous joindre aux forces des rangers comme nous l’avons fait Ratchet et moi.
- Peut être que oui; peut-être que non. Ce n’est pas à moi de prendre cette décision, répondit Epsilon mais au capitaine. Nous lui avons tous prêté allégeance. Puis l’avantage quand on est corsaire c’est qu’on travaille pour soi ou pour des clients et qu’on est bien rémunéré. De plus on peut même se servir au passage.
- C’est sûr que ça change de l’armée, repris Zêta. Ici on est plus libre, loin de cette discipline militaire.
- N’exagère pas! Le capitaine maintient quand même une certaine discipline.
- Qui aime bien châtie bien, hi hi hi hi hi, lança Clank. Mais dites-moi, vous êtes bien différents pour être des anciens rangers.
- C’est que le capitaine nous as fait quelques modifications. Depuis notre mise en service on ne s’est jamais aussi bien porté, dit Epsilon.
- J’imagine que c’est Bent qui s’est chargé de ça.
- Pour moi oui, dit Zêta, mais Epsilon est passé entre les mains de Vyne.
- Tout le monde ici est passé tôt ou tard entre les mains d’un des toubibs.
- Vous avez eu beaucoup d’accrochages, dit Clank?
- Non, pas vraiment, dit Epsilon. Nos missions se déroulent généralement bien. Si on passe chez le toubib, c’est pour une mise à jour…
- … ou une amélioration de capacités, finit Zêta.
- Pardon?
- Le Voyager…
- Tais-toi donc, dit Epsilon en donnant une tape à Zêta. Désolé Clank mais il y a des choses que nous ne sommes pas autorisés à te dire. Tu comprends ce sont des trucs techniques qui sont sous la responsabilité des toubibs. Le capitaine n’aimerait pas que nous parlions de choses qui ne nous concernent pas et encore moins à ses invités.
- Je peux comprends tout à fait.
- Ok, merci Clank. Désolé mais Zêta et moi devons te laisser.
- Ah bon, répondit l’intéressé?
- Mais oui. Rappelle-toi, ça va bientôt être notre tour de simulation de combat au niveau 14.
- Ça m’était complètement sorti de la tête.
- Pour ne pas changer, reprit Epsilon. Qu’est-ce que tu ferais sans moi ? Bon on y va, cette fois-ci on est contre l’équipe du pont C.
- Bonne chance, leur dit Clank.
- Merci. On en aura besoin. »

Clank regarda les deux robots quitter la cantine tout en se demandant quels pouvaient être réellement les activités de cet équipage si étrange. Sa réflexion s’écourta par un holo message de Ratchet.

« Eh bien alors, t’es où tête de boulon!
- Là je suis à la cantine du vaisseau au niveau 6.
- Attends, tu sais quoi; ne bouge surtout pas j’arrive. Je me suis fait un sang d’encre pour toi. Je me suis réveillé et je ne t’ai pas trouvé!
- Désolé de t’avoir fait peur.
- Laisse béton. Mais évite dorénavant de t’aventurer seul. Je sais qu’on s’est allié à cet équipage mais j’ai l’impression que Le Black n’aime pas trop qu’on fouille dans ses affaires.
- Qu’est-ce qui te fais dire ça ?
- Une intuition. Je préfère t’en parler de vive voix.
- Bien je t’attends. Mais à mon avis tu te fais du soucis pour rien.»



Commentaires (0)