ROST : Les disparus - Chapitre 8

><((((°> Chapitre 8 : Une nouvelle vie <°))))><

Retour au sommaire

Auteur : gag_jak

Date:
Comments: 0 commentaire
Views: 94 vues

Une île…
Un fuselage…
Un campement de rescapés…
Un insecte…
Cet insecte, pour le plus diminutif qu’il soit, va s’attacher à une quête…

-Ratchet : Bon on peut commencer ? emoji

><((((°> Chapitre 8 : Une nouvelle vie <°))))><

Il pleuvait des cordes sur le campement, la météo n’avait pas l’air de vouloir s’améliorer, et pour l’instant, aucun bateau n’était venu à la rescousse de nos héros rescapés d’un dangereux crash de vaisseau.
Sous une tente, Dallas roupillait tranquillement, les yeux presque clos, son fils Billy jouait à côté de lui avec quelques pierres.

-Dallas : Billy, va assurer que les nœuds qui retiennent le toit sont bien serrés, tu veux bien ?
-Billy : NON !
-Dallas : Quoi ?
-Billy : Je suis le plus malchanceux de l’île ! Je suis un porte malheur ambulant, et je suis sûr que si je sors sous la pluie, en ce moment même, un éclair va me tomber dessus !!
-Dallas : Rhô fiston, t’exagères… Quand même, tu n’as pas autant de malchance… Aide ton père et va serrer ces nœuds !
-Billy : NON !
-Dallas : S’il te plait ?
-Billy : J’ai dit NON !
-Dallas : Allez Billy, je te paye si tu le fais !
-Billy : Combien ?
-Dallas : 100 boulons !
-Billy : Bon d’accord…

Avant de sortir, le jeune garçon prit un bâton en bois et le brandit dehors, il l’agita dans tous les sens pour voir si un danger semblait venir, mais rien n’arriva à l’inoffensif bout de bois.
Rassuré, Billy sortit de la tente et se dressa fièrement sous la pluie.

-Billy : C’est sans danger :-D

Sans que personne ne puisse le prévoir, il y eu une agglomération de nuages dans le ciel obscur et un éclair en sortit frappant le Petit Billy de plein fouet.
Une forte odeur de barbecue s’éleva de ce dernier tandis que, humilié, il s’approcha des nœuds pour s’assurer qu’ils étaient bien serrés.

-Dallas : Je t’ai vu parler avec un homme tout a l’heure…
-Billy : Un homme ?
-Dallas : Tu sais, celui qui a un menton en forme de paire de fesses !
-Billy : Ah lui !!
-Dallas : Ouais, eh ben, il a des enfants ce type ?
-Billy : Je sais pas, il m’a pas dit…
-Dallas : Et qu’est ce qu’il t’a dit ?
-Billy : Un secret
-Dallas : Et c’est quoi ?
-Billy : Je peux pas te dire, ce gars là est mon ami !
-Dallas : Et moi je suis pas ton ami ? =D

Soudain, Billy se remémora quelques événements passés…

————– Il y a neuf ans ————–

-Homme : Dallas, tu me dois de l’argent…
-Dallas : :siffle:

Le fils de Dallas arriva, encore tout petit, il s’agrippa au pantalon de son père.

-Petit Billy : Papa, c’est qui le monsieur ?
-Homme : Bon tans pis, plasmatisez le les gars !!
-Dallas : NOOOONNN !

Et Dallas, prenant tout son courage… s’empara de son fils et l’utilisa comme un bouclier humain…

————–Il y a cinq ans————–

Dallas et Billy faisaient un petit tour touristique…

-Dallas : Regarde fiston, le précipice le plus grand de Solana, en bas tu peux trouver un fleuve d’acide ultra sulfurique…
-Billy (se penchant) : Ooooh
Tout à-coup, le porte feuille de Dallas tomba sur le sol, celui ci se pencha pour le ramasser, et du même fait poussa Billy dans le précipice…


————–Il y a deux ans————–

Dallas et Billy faisaient encore une fois du tourisme :

-Homme : Aujourd’hui nous allons lancer la fusée Ogame explorer d’autres galaxies inconnues !
-Scientifique : Monsieur, nous avons un problème ! Le sagouin pilote de la fusée s’est échappé !
-Homme : Non ! Quel malheur !
-Dallas : Ca fait rien, mon fils peut le remplacer =D

————– Aujourd’hui ————–

-Dallas : Billy tu sors serrer les nœuds !
-Billy : Oui papa !

BOOUUM ! Billy se fit foudroyer.

————–Fin du Flash Back————–

-Billy : Il m’a dit un secret, et je ne te le dirais pas emoji
-Dallas : Oh mon dieu !! Je suis sûr que vous allez vous associer et que vous allez m’égorger pendant mon sommeil (se rongeant les ongles). Oh seigneur !! Je suis trop faible !!
-Billy : Calme toi ! En fait, il m’a dit que… Un miracle était arrivé…
-Dallas : Mes pieds ne puent pas encore, en voilà un miracle :noel:
-Billy : Non pas ça !
-Dallas : Mais il nous est tous arrivé un miracle ! Tu es là ! Tous les malheurs du groupe vont s’abattre sur ton crâne d’innocent… Et il ne nous arrivera rien !! Rien !! En restant avec toi, je serai libre !!! YOUPPEEE !!! *tousse* Enfin, je veux dire bien évidemment que, si je dois rester à tes côtés, c’est pour te protéger car je suis ton ami :siffle:
-Billy : En fait… si tu étais mon ami, tu serais en train de chercher Vins !
-Dallas : Je le chercherais quand la pluie arrêtera ! En plus, tu crois que je ne l’ai pas cherché assez ? Hier en le cherchant, je me suis fait attaquer par une Strato-Araignée, elle m’a piqué très très fort emoji

Soudain, les goûtes cessèrent de tomber, la pluie venait de s’arrêter.

-Dallas : Heu… Lorsqu’il fera 45°C !

Le thermomètre installé dans la tente passa subitement de 20°C à 45°C.

-Dallas : Disons que j’y irai quand un Lombax enflammé passera devant notre tente !!
-Ratchet (en feu et passant devant la tente de Billy et de Dallas) : AHHHH !! Foutus Rangers et leurs lance-flammes intégrés !!

Dallas se leva, il n’avait plus le choix. Il soupira profondément, il s’arma de tout son courage, prit sa valeur en main, son honneur, sa dignité… et se laissa retomber en disant « J’ai la flemme ».
Bien plus tard, après une bonne sieste, Dallas se remit à chercher Vins, le Blargo-chien s’aventurant dans la jungle.

-Dallas : Super idée Dallas ! Tout ce que j’ai à faire, c’est de m’allonger contre un arbre et de piquer un petit somme ! Ensuite, je reviendrai au campement en disant que, malgré mes efforts, je n’ai pas retrouvé le Blargo-chien.

Tout à coup, les hautes herbes devant lui bougèrent. Très vite, Dallas perçut un grognement. D’abord à peine audible, puis de plus en plus fort.

-Dallas : Vins ? Eh Vins, c’est toi ?… Je t’ai apporté de la bière Drek !

Voyant que personne ne lui répondait, Dallas décida de faire un pas. Mais à peine eut-t-il reposé son pied sur le sol qu’un grognement rauque s’entendit derrière le Solanien.
Celui-ci prit peur et resta paralysé.

-Dallas : Vins, c’est toi ?

Tout à coup, deux petits Dallas apparurent, chacun sur une épaule du grand Dallas. Un était vêtu d’une soutane blanche, portait deux petites ailes de poule sur son dos et une auréole qui brillait d’un (pas si grand) éclat s’élevait sur sa tête. L’autre avait des collants rouges, un trident et deux petites cornes. L’ange prit la parole :

-Mini-Dallas : Bonjour Dallas, nous sommes ta conscience… Je suis Dullus et l’autre, c’est Dollos…
-Dollos : Salut vieux, tu veux que je te file un conseil ? Cours !! Laisse le stupide chien en paix et sauve ta peau !!
-Dullus : Non Dallas ne l’écoute pas !
-Dollos : Qui vas-tu écouter, celui qui porte une robe ou moi ?
-Dullus : La ferme ! Dallas tu dois trouver ce chien, tu as promis a ton fils…

Un autre grognement à glacer le sang s’éleva des buissons.

-Dullus : En fait je déconnais, tu peux courir :siffle:

Les Mini-Dallas disparurent et Dallas le grand…

*********
-Gag : Hep !
-Chik : Quoi ?
-Gag : Tu peux pas mettre Dallas le grand ! Alexandre le grand va nous foutre un procès pour copyright !
-Chik : On peut continuer ? emoji
*********

…Dallas le grand, écoutant sa conscience, courut de toutes ses forces le plus loin possible de ces fichus buissons.
Il courut et courut, ne s’arrêtant pas, tandis que l’animal responsable des grognements avait l’air de le suivre…
Dallas termina par semer la bête en débouchant dans une clairière, mais une surprise de plus l’attendait.
Devant lui, à moitié nue, Sun, la femelle Tyrannoïde, se passait de la boue sur le corps.

-Dallas : AHH !!! Quelle horreur !!!
-Sun : Gradaba ! Cridaba ! Slub ! Gow ! GOW !!

Soudain, se laissant tomber du haut d’un arbre en atterrissant avec une grâce incroyable, un guerrier peu habillé apparut. Son visage était sévère et criblé de cicatrices. Son crâne chauve brillait à la lumière du soleil et sa peau était aussi blanche que la lune. Des marques rouges étaient tatouées sur tout son corps, alors que l’homme serrait dans chacune de ses mains une grosse dague qui brillait d’une lueur meurtrière rougeâtre. L’homme cracha avec un accent grec :

-?¿? (se tournant vers Dallas) : Salut espèce de microbe. Je suis Kratos, spartiate et dieu de la guerre, on m’appelle GOW. J’étais en train de dormir, et crois moi, si tu t’inquiètes pour ta santé, il vaut mieux que tu ne réveilles pas le dieu de la guerre !
-Dallas : Et que voulez-vous ?
-Kratos : Je veux massacrer le chien galeux qui a osé me réveiller !! Est-ce que c’est toi ?
-Dallas : Heu… Non, monsieur le spartiate… c’est pas moi emoji C’est elle ! Attention !! Elle est monstrueuse !
-Kratos : Peuh ! Pour qui me prends-tu ?! Je vais te faire souffrir si tu insinues que je peux avoir peur d’une simple femme ! Voyons voir le spécimen…

Kratos se retourna lentement, et lorsqu’il aperçut Sun, il poussa un cri de terreur.

-Kratos : Oh mon dieu !! Mais c’est abominable!!! Ma grand-mère est un sex-symbol comparée à ça !! AAAAAHHHHHH !!!

Et devant la monstruosité du corps de Sun, Kratos partit à toutes jambes. Il alla loin, très loin….
Dallas s’adressa alors à Sun :

-Dallas (se couvrant les yeux) : J’ai rien vu, je vous jure ! Qu’une météorite enflammée tombe sur mon fils si je mens !

——————— Pendant ce temps ———————

-Petit Billy : Regardez le ciel, il y a un petit point noir !
-Al : Et il est enflammé !
-Ace : Et il fonce sur Billy ! Fuyez !!

POUR RAISONS DE VIOLENCE ÉXAGÉRÉE ENTRE AUTRES, LA SUITE DE CET ÉPISODE EST CENSURÉE

———————Au campement———————

Slim vagabondait à travers les tentes, sans rien a faire, il s’ennuyait à mort…
Tout à coup, il vit un homme en train d’assembler plusieurs morceaux métalliques avec une adresse particulière.
Il s’approcha et s’assit à côté de l’homme.

-Slim : Vous faites quoi ?
-???? : Un sifflet a ultrasons…
-Slim : Ah… ça me rappelle qu’un jour j’ai joué la flûte ultrasonique…
-???? : Ok…
-Slim (frimant) : Je suis dans un groupe super…
-???? : Eh ! C’est pas vous qui êtes dans le Top 20 des plus grands loosers de Solana ?
-Slim (tout bas) : …célèbre (haut) Euh non, non :siffle:

———————Plus loin———————

-Courtney : J’en ai ras le bol des cris de ce foutu Ranger ! J’aimerais qu’il soit déjà mort !
-Ace : T’as le sens de la compassion toi…

Ratchet, pendant ce temps, sortait de la tente, désespéré face au mauvais état du Ranger. Il prit deux bouteilles d’eau d’une petite étagère faite en bambou, puis se retournant, tomba sur Néfarious.

-Néfarious : Je peux vous aider ?
-Ratchet : Ouais portez moi ces bouteilles d’eau…
-Néfarious : Non, non, je veux dire à le torturer ! Vous gardez le plaisir pour vous tout seul, alors maintenant vous restez dans votre coin et vous me le laissez pendant 30 minutes !
-Ratchet : Espèce de taré, j’essaie de le sauver !!
-Néfarious : Oh ! Mais c’est naze ça ! Allez, vous n’y arriverez pas de toutes façons… Laissez moi le torturer un peu, ça me détendra !
-Ratchet : Mais allez plutôt prendre des somnifères espèce de taré !
-Néfarious : Allez quoi…. Soyez sympa… Je veux juste lui couper un bras =p
-Ratchet : Non !
-Néfarious : Pff, c’est pas drôle…


Alors que Ratchet et Néfarious discutaient et que la nuit tombait, Angela essaya d’allumer un feu de camp. Elle avait tous ses outils pour le faire et se mit à la tâche. Clank, qui passait par là, dit :

-Clank : Heu… C’est en frottant ces deux trucs que tu comptes faire un feu ? emoji

Angela regarda les deux glaçons qu’elle s’apprêtait à frotter :

-Angela : Bah, oui pourquoi ? :-D
-Clank : Pour rien T__T …
-Angela : A dire vrai, je cherchais ta tête pour remplacer les glaçons mais bon…
-Clank : Utilise ça.

Clank s’assit en face d’Angela puis lui lança un briquet.

-Clank : J’ai oublier de te dire merci…
-Angela : Merci pour quoi ?
-Clank : Pour m’avoir pris le flingue, j’aimerais pas l’avoir en ce moment… Surtout que tout le campement veux faire la même chose avec ce flingue, et si je ne me trompe pas, c’est toi qui l’a…
-Angela (le regard noir) : T’as raison… (se levant) Dans la vie… (elle sort le flingue) Il faut faire ce qu’on doit faire…

Angela laissa partir un coup de feu en direction de Clank qui frôla ce dernier, tandis qu’un frisson lui parcourait le dos.

-Clank : Mais t’es tarée ! Je voulais dire tuer le Ranger !!
-Angela : Aaaah, c’était donc ça…
-Clank : Ceux qui entendent ce Ranger souffrir savent ce qu’il reste à faire : l’achever. Or, il n’y a qu’une seule personne qui puisse le faire. Et c’est celle qui a le flingue.
-Angela (balançant le flingue par-dessus son épaule) : Heureusement que ce n’est pas moi :siffle:


—————Plus loin—————

-Billy : Oh ! Un flingue !!

Le petit Billy prit l’arme et appuya par mégarde sur le bouton des missiles. Une roquette explosa sur le sol et il fut propulsé à dix mètres de là, tandis que le pistolet voltigea pour revenir sur Angela. Elle le ramassa.

-Clank : On dirait que cette arme vous aime… En tout cas, il reste sept balles. Il y a de quoi réussir son coup…


———————Dans la tente———————

Ratchet faisait boire quelques gouttes d’eau au Ranger, celui-ci, après avoir bu le liquide, entama une conversation :

-Ranger : Ecoutez moi…
-Ratchet : Non, il faut que vous restiez calme…
-Ranger : Ecoutez moi !!
-Ratchet : Quoi ?
-Ranger : Vous ne devez pas croire un mot de ce qu’elle dit, elle vous mentira… elle vous… trompera… elle est capable de… de tout faire pour s’échapper… ne croyez pas un mot de ce qu’elle dit…
-Ratchet : Mais dîtes moi ce qu’elle a fait ?
-Ranger : Elle… elle a fait le ménage chez moi…
-Ratchet : Mais de qui vous parlez ?
-Ranger : De ma grand mère…
-Ratchet : Ah ! Et moi qui croyais que vous parliez d’Angela…
-Ranger : Ecoutez-moi… sérieusement…
-Ratchet : Non !
-Ranger : Ecoutez-moi !!
-Ratchet : Non ! J’ai dit non !
-Ranger : Ecoutez-moi !!! C’est d’importance primordiale !!
-Ratchet : Bon d’accord… Qu’est ce qu’il y a ?
-Ranger : Votre braguette est ouverte !!
-Ratchet : Ah merde !

Il fit le geste pour la refermer mais il s’aperçut qu’elle l’était déjà.

-Ranger : HAHAHA !! Je vous ai bien eu !! :-D
-Ratchet : HAHA, que c’est amusant ! Mais il a fait l’école du rire ce petit Ranger ! =D emoji Bon, maintenant vous allez vous reposer car vous repartez encore en délire
-Ranger : Non ! Je ne me tairai pas !
-Ratchet : Bon, dîtes moi ce qu’a fait Angela alors…
-Ranger : Elle a *tousse* Elle a renverser de la sauce mayonnaise sur ma chemise ! Quel crime !
-Ratchet : Bon dieu ! Il repart en délire !
-Bon dieu : J’ai entendu mon nom…
-Ratchet : Je vous ai dit de ne pas réapparaître !! Dégagez de cette fic !!
-Bon dieu : Tu es méchant avec moi !! Je ne te parles plus emoji
-Ratchet : Un fardeau en moins ! (se tournant vers le Ranger) Où en étions nous ?
-Ranger : Je veux voir Angela !
-Ratchet : Non !
-Ranger : Laissez moi quelques minutes seul avec elle… Comme dernière volonté…
-Ratchet : Bien…

Plus tard, Angela se prépara à entrer dans la tente pour parler avec le Ranger, comme il le désirait. Et encore une fois, ses souvenirs refirent surface…

——————————————

Angela ne pouvait réaliser que le fermier venait de lui jouer une traîtrise !
Le fermier quand à lui, sentait de la peine pour son amie Angela…
Il décida donc de mettre un peu de conversation, il monta un peu le volume de la radio en pensant « Qui n’aime pas Courtney Gears ? »
Alors qu’il ouvrait la bouche pour parler, la Lombax fut plus rapide que lui :

-Angela : C’est quoi cette merde de musique ?
-Fermier (baissant le volume) : Euh… Aucune idée :siffle:

Tout à-coup, Angela prit le volant, elle n’allait pas laisser qu’on la mette en prison !
Elle fit un brusque virage, et le vaisseau tourna vers un astéroïde, fut gravement endommagé par le coup et se crasha sur sa surface. Angela survécu au crash, elle se dépêcha de sauver le pauvre fermier qui était tombé dans les vapes. A peine eut-elle le temps de l’en sortir que le vaisseau explosa.
La navette du Ranger ne tarda pas à atterrir, un robot en sortit puis déclara :

-Ranger : Par les lois de la galaxie de Solana, et par le pouvoir qui m’a été conféré en tant que Ranger Galactique, au nom de la loi, je vous arrête pour les multiples délits que vous avez commis !

——————————————

Angela pénétra dans la tente, une atmosphère tendue et silencieuse y régnait.

-Ranger : Alors c’était quoi ?
-Angela : De quoi ?
-Ranger : La faveur…
-Angela : Je sais pas de quoi vous parlez…
-Ranger : Rappelle toi, avant qu’on s’écrase…
-Angela : Ah ouais…
-Ranger : Alors ?
-Angela : Je voulais que le Fermier ait bien ces 230 000 boulons.
-Ranger : Quoi ?! Le type qui t’as dénoncée ?! Ça c’est la meilleure ! Pourquoi tu voulais ça ?
-Angela : Il était couvert de dette…
-Ranger : Oh ! J’ai toujours su que tu avais un cœur…
-Angela : Oui mais c’était aussi pour le cambrioler une fois évadée emoji
-Ranger : Ouais bon T__T. Mais pourquoi l’as-tu sauvé de son vaisseau en flamme ? Tu aurais pu t’échapper…
-Angela : Je me suis attaché a lui, je crois…
-Ranger : Je vois… Angela… je vais mourir pas vrai ?
-Angela : Oui.
-Ranger : Alors je veux que tu me fasses toi une faveur, comme vraie dernière volonté…
-Angela : Bon moi j’me casse ! A plus !
-Ranger : Angela ! T’as un flingue a ta ceinture, tu sais ce que tu dois faire !

Elle s’arrêta.

Dehors de la tente, à une vingtaine de mètres, Ratchet regardait dans le vide. Soudain, Al s’approcha, toujours dans sa tenue militaire.

-Al : Heu… Major Ratchet ! Je viens pour le rapport ! Les médicaments refusent de faire les exercices que je leur impose !! Qu’est-ce que je fais ?!
-Ratchet : Commence par enlever cet habit grotesque et ferme-la emoji
-Al : Bien Major !!

Joignant le geste à la parole, il commença à retirer son pantalon :

-Ratchet : Eh ! Mais ne fait pas ça ici ! J’ai pas envie de te voir à poil !
-Al : Bon d’accord… Et Angela, la fugitive, elle est où ?
-Ratchet : Sous la tente, avec le Ranger.
-Al : Quoi ? Mais t’as pas peur ?!
-Ratchet : Oh mon dieu !! Tu as raison !! Ils risquent de me voler mes chips !!

Et, dans un mélange de terreur et de fureur, Ratchet couru en direction de la tente.

-Al : Mais elle a un flingue aussi !

Ratchet s’arrêta :

-Ratchet : Quoi ?!!
-Al : Tu savais pas ?
-Ratchet : Alors elle risque de manger le flingue !! C’est terrible !
-Al : … Ou de buter le Ranger que tu t’acharnes à sauver…
-Ratchet : Bon sang !

Soudain Angela sortit de la tente, elle avait l’air innocente comme tout.
Ratchet poussa un soupir de soulagement, relâchant ses épaules, quand tout à-coup, un coup de feu résonna dans la tente.
Al sursauta et Ratchet eut un haut le cœur.
Clank sortit de la tente de sa démarche décontractée, mais avec un soupçon d’inquiétude au visage, le Blaster en main.

-Ratchet : Mais qu’est ce que t’as foutu ?!!
-Clank : Ce que tu n’as pas pu faire !
-Ratchet : Tu es malade !!
-Clank : Écoute, ça ne me plait pas plus qu’à toi mais…

Soudain, des gémissement désespérés s’élevèrent de la tente, des gémissements robotiques…

-Ratchet : Oh non !!

Le Lombax et le robot se ruèrent dans la tente et y trouvèrent un Ranger souffrant, les yeux exorbités, les mains crispés.
Clank leva le flingue et shoota à nouveau le Ranger. Le coup de feu perça un trou, mais le Ranger ne mourut pas.

-Clank : Et merde !

Clank visa avec précaution et fit feu au moins quatre fois de suite, tous les coups touchèrent le Ranger, mais aucun ne le tua.
Le Ranger agonisait désormais, le liquide vert lui servant de sang coulait à flot, il criait, désespéré, mais ne mourait pas.
Clank releva péniblement le flingue, concentra le tir à puissance maximale, puis relâcha la gâchette. Étrangement, le Ranger n’était pas encore mort.
A ce moment, Néfarious entra dans la tente, essoufflé, des pop-corn dans une main, une boisson dans l’autre.

-Néfarious : Vous avez commencé sans moi ?!
-Ratchet : Voilà l’autre crétin qui se ramène emoji

Néfarious sortit deux barres de métal d’on ne sait trop où.

-Néfarious : Clank !! Tu craints !! Ta méthode est beaucoup trop rapide ! Il faut faire comme ça !

Et aussitôt, il donna une barre à Clank et ils se mirent à donner de puissants coups sur le torse du Ranger.

-Ratchet : Oh !! Arrêtez !! Vous êtes stupides ou quoi ?!

Les deux robots arrêtèrent et baissèrent les yeux, comme des enfants que l’on gronderait.

-Ratchet : Vous ne réfléchissez jamais ou quoi ?! Vous devriez avoir honte !
-Néfarious : On est désolé…
-Clank : Ouais, pour une fois que nous deux on ne s’engueule pas, on voulait faire quelque chose de bien ensemble !
-Ratchet : Je ne veux pas le savoir ! Vous êtes recalés, RE-CA-LES. Mais bordel ! C’est comme ça qu’il faut s’y prendre !

Il se mit tout à coup à flanquer des coups de pied dans le crâne robotique du Ranger.

-Ratchet : Voilà :-D Ça m’a défoulé ^^

Mais malheureusement pour tout le monde, le Ranger se mit à tousser de sa voix robotique.

-Ratchet : Clank ! Tu lui as tiré dans la poitrine ?!
-Clank : J’ai visé son cœur…
-Ratchet : Espèce d’imbécile ! Les robots n’ont pas de cœur ! Tu devrais le savoir, t’en es un !
-Clank : Excuse-moi…
-Ratchet : Et merde ! T’as touché le conduit électrique fournissant l’énergie !
-Clank : Et ?
-Ratchet : Et alors, il va souffrir dix fois plus qu’avant ! Et il mourra dans quelques heures, après avoir terriblement souffert !

Néfarious s’approcha de Clank et lui serra la main en lui disant d’une voix solennelle :

-Néfarious : Je n’y crois pas. Je croyais que tu voulais l’achever, alors qu’en fait, comme moi, tu voulais le faire souffrir. Et en plus, t’as réussi ton coup avec brio ! Je suis épaté.
-Ratchet : Sortez d’ici !!
-Clank : Mais…
-Ratchet : Sortez !!

Les deux robots sortirent en courant et se séparèrent. Clank, une fois seul, sortit une cigarette de sa poche et voulut l’enflammer. Mais il ne réussit pas, son briquet ne marchait plus. Il le lança sur le petit Billy en crachant un juron.

La nuit passa, le matin suivant, le Ranger était mort, Ratchet l’avait enterré, et il regardait maintenant l’horizon, seul. Angela le rejoignit.

-Angela : Je voulais que tu saches…
-Ratchet : Que je sache quoi ? (pensant) Elle va enfin me dire ce qu’elle a fait pour être poursuivie !
-Angela : J’ai mangé tes chips hier :noel:

———————Pendant ce temps———————

Un homme à forte carrure réveilla Dallas, Billy dormait encore.
Dallas fut d’abord prit de panique :

-Dallas : Au secours !! Un menton en paire de fesses m’attaque !!

Mais l’homme lui fit signe de se taire puis de le suivre.
Dallas obéit.

-???? : Je veux vous montrer quelque chose, suivez moi…

Dallas, curieux, suivit l’homme, ils sortirent du campement, jusqu'à arriver aux alentours de la jungle sauvage, là, Vins le Blargo-chien était attaché à un arbre.

-???? : J’ai retrouv…
-Dallas : Regardez, c’est Vins ! Je l’ai retrouvé ! Je suis un génie ! Et vous vous pouvez dégagez ! Vive moi !

L’homme se retira, humilié, tandis que tout le campement s’éveillait à présent. Tous les rescapés essayaient d’oublier leur détresse pour s’occuper de leur problème, et de ceux des autres. Ratchet était toujours assit auprès d’Angela :

-Ratchet : De toute façon, je ne veux pas savoir pourquoi tu étais recherchée. Ça n’a pas d’importance qui ont était et ce qu’on a pu faire avant l’accident, ce qui compte désormais, c’est maintenant, notre vie sur l’île. C’est comme un nouveau départ…
-Angela : Ratchet ! Tu t’exprimes super bien ! Tu as vraiment la classe et…
-Ratchet : Heuu désolé, je répétais pour ma pièce de théâtre… :siffle:

Ace arriva avec une paire de lunette pour sa demi-sœur robotique, Courtney. Dallas, quant à lui, ramena Vins auprès de son fils qui sauta de joie. Et Néfarious, oubliant quelque peu sa rivalité avec Clank, lui offrit une pomme.
C’était à présent une nouvelle vie pour tous les survivants du crash de L’Océanique 815…



ROST
Les Disparus



Commentaires (0)