Ratchet & Clank: Attacks confusion - Chapter 22

Author: Skrunch

Date:
Comments: 0 comments
Views: 16 vues

Résumé des chapitres précédents :

De mystérieuses disparitions de transporteurs de matériaux dans le secteur de l’ombre, menacent l’économie des galaxies de Solana et Bogon ainsi que la construction du nouveau vaisseau amiral de la flotte de Bogon, l’Aigle de feu, qui serai un allié de poids pour la flotte Solanienne commandé par le Phénix, si une armée similaire à celle Tyranoïde attaquait de nouveau la galaxie.

Face à l’augmentation des enlèvements, les autorités galactiques sous les ordres du commandant Sasha Phyronix sont contraintes de devoir faire appel à Ratchet et Clank quelques mois après leur retour de Dreadzone, pour mener l’enquête. Lors d’une mission consistant à piéger l’ennemi avec une flotte « leurre », le groupe est prit en embuscade et toute la flotte disparu. Ratchet seul rescapé et grâce à une nouvelle armure confectionné par Al, parviendra à retrouvé Clank dans un état second sur la ceinture d’astéroïdes de Valix.

Après un sauvetage des Rangers et au vu de l’échec de la mission, Ratchet sera mis à pied par le Capitaine Qwark, nommé en urgence Amiral de la flotte pour résoudre la crise. Ratchet tentera de découvrir les responsables sans l’aide de l’armée, menant son enquête de son coté. Mais suite à des attaques destructrices de base stratégique, Ratchet sera accusé à tord, obligé de s’évader du Phénix et devenant par la suite l’ennemie public n°1. Après avoir libérer à son tour et réparé son ami Clank, avec l’aide d’Angela, tout en récupérant au passage de vieilles connaissances ; Le Bleu et Mercenaire.

S’exilant en vacances sur Pokitaru, en attendant que le temps se calme pour Ratchet. Ils apprendront la disparition de la Flotte Solanienne avec tout son équipage. Dorénavant les seuls à pouvoir arrêter la menace, Ratchet et Clank reprendront l’enquête qui les mènera jusqu’à un vieil ennemi, mais celui-ci n’étant qu’un pion et mourant durant un combat. Les compères s’orienteront vers une nouvelle piste, qui impliquerait l’ami de Ratchet, Slim Cognito. Découvrant que celui-ci viens de toucher le jackpot, Ratchet et Clank se décide à aller lui rendre visite dans sa nouvelle propriété. Après une bataille musclée, Slim leur révèlera le nom d’un vendeur d’information qui pourrait détenir le nom de la prochaine cible. A la suite d’une visite sur Endako, ils apprendront que la prochaine attaque aura lieu sur Yeedil, le QG de Mégacorp. Mais ils arriveront trop tard et découvrant une planète vierge de toute civilisation. Ils retrouveront des survivants et le PDG de l’ancienne usine d’armement, M.Fizzwidget. Ils découvriront enfin l’identité de la menace, le Dérematérialisateur, une arme capable de raser la surface d’une planète. Mais apprendrons aussi que le Phénix a été touché pendant la bataille. Seul moyen de retrouver l’arme de l’ennemi, ils partiront sur les traces de l’oiseau blessé, avant de le retrouver errant dans l’espace. Dans les ruines de l’ancien vaisseau Amiral, Ratchet retrouvera le corps d’H24, qui a sacrifié sa vie pour sauver la vie de Sasha, mais aussi d’empêcher l’ennemi d’utiliser le Phénix. Alors que le Phénix disparu avec son héro à bord sur surface d’une planète. Nos deux héros se rendent sur la planète Todano, la prochaine cible de Démateur…




Chapitre 22 : Le face à face


Le Peregrine SX-P9 était en approche de la planète Todano. Après avoir prévenu M.Fizzwidget de la future attaque contre son usine d’armement, le vaisseau avait mis le cap sur les nouvelles coordonnées sans attendre.

- L’attaque a déjà commencé ! fit remarquer Clank.
- T’as vu la taille de ce truc ! lança Ratchet, les yeux ébahis.
- Oui, c’est impensable.

Devant eux, le combat faisait rage, des centaines de vaisseau encerclaient l’orbite de la planète. Alors que quelques dizaines de vaisseau de Mégacorp tentaient tant bien que mal de défendre la planète de l’invasion. A l’écart du combat, le Démateur attendait sagement que sa proie soit neutralisée. Il était énorme, faisant le quart du diamètre de la planète, ressemblant à une immense station spatiale en forme d’anneau. Muni de défense, des plus rudimentaires, il abattait les petits chasseurs qui tentaient de l’attaquer, mais même sans la moindre défense, la plus grosse arme de la galaxie ne lui ferait pas une éraflure. Le Démateur rappela à Ratchet, le Bioblitérateur de Néfarious, mais en mille fois plus grand.

- Comment on rentre dans ce truc ? se demanda Ratchet.
- Je ne sais pas, essayons d’abord d’aider la flotte de Todano, proposa Clank.
- Ok, mais c’est un combat perdu d’avance. Prépare l’armement !

Ratchet n’avait pas tord, la flotte de Mégacorp était trop petite pour repousser une flotte composé vaisseaux de Solana et de ces propres vaisseaux. Mise à part les vaisseaux de l’armée, il était difficile de différencier les vaisseaux alliés et ennemis de Mégacorp. Le vaisseau de Ratchet arriva au niveau des premiers croiseurs, puis plongea au beau milieu du combat entre les frégates de guerre. Il se mit à canarder les défenses adverses et verrouilla les chasseurs ennemis qui croisait, grâce à sa vitesse, son vaisseau était presque intouchable.

- Braindy, essaie de contacter le commandant de la flotte, demanda Ratchet.
- Connexion avec le MC-4F. C’est bon, j’ai la liaison, lui annonça l’AI.
- Ici, Ratchet. Je suis là en renfort. Qu’elle est votre situation ?
- « Ici, le commandant du MC-4F Ogive. Nous avions repéré votre vaisseau. Nous sommes en mauvaise posture, nous tentons de résister mais leur nombre est bien trop important. Ce combat est peine perdu, vous devriez essayer de vous occuper de ce truc. »
- Nous cherchons justement un moyen de nous infiltrer dedans.
- « Désolé mais d’ici, impossible de l’approcher. Je peux vous confier…
- « Mon commandant, nous venons de perdre le MC-2E » interrompit une voix derrière.
- « Merci Caporal, reprenez votre poste. Nous n’y arriverons pas sans renfort de l’armée. Je peux vous laisser le commandement du reste de nos chasseurs, c’est tout ce que je peux faire. »
- C’est déjà beaucoup, commandant. J’apprécie votre geste.
- « De rien, que Dieu soit avec vous. MC-4F Ogive terminé. »

La communication se coupa. Ratchet se concentra et abattit trois nouveaux chasseurs avant de recevoir un nouvel appel.

- « Ici, le capitaine Coolyn, le commandant m’a mit sous vos ordres M. RATCHET. »
- Bien Capitaine, je n’ai aucune idée pour rentrer dans cette station, alors il va falloir faire le tour et trouver une faille.
- « J’ai déjà perdu un tiers de mon escouade sur ce vaisseau. Ses défenses sont minimes, mais très efficaces, probablement contrôler par un ordinateur de combat. »
- Il faudra quand même y aller, on perd notre temps à rester sous feu de ces frégates. Restez à pleine vitesse, n’essayez pas de détruire ses défenses et slalomer pour éviter qu’elles ne vous verrouillent.
- « Compris, on vous suit. »

Le vaisseau de Ratchet sortit du champ de bataille et mit les gaz vers le Démateur, suivi par plusieurs escadrilles. Le vaisseau commença à survoler la station, les défenses se mirent en marche et les tirs lasers fusèrent de partout. Ratchet tira un missile qui se divisa en huit minis projectifs qui verrouillèrent chacun une cible et firent mouche. Les chasseurs se dispersèrent, mais très vite des chasseurs ennemis virent compliquer une tâche s’annonçant déjà difficile. Ratchet survola les défenses aidant ces alliés à se débarrasser de leur poursuivant. Avec son vaisseau, il bénéficiait d’un gros avantage, il pouvait attaquer sans trop se soucier des défenses de la station, ce qui n’était pas le cas pour ces collègues. Soudain Braindy, l’interrompit sa grande concentration.

- Pardon Ratchet, mais je pense avoir trouvé une faille.
- Laquelle ?
- Je peux tenter de pirater leurs systèmes, expliqua Braindy. La réussite n’est pas garantie, mais si j’y arrive, je devrais pouvoir ouvrir un des sas d’amarrage.
- Ok, vas-y ! Combien de temps te faudrait-il ?
- Aucune certitude, je vais devoir utiliser toute ma puissance ainsi que le transmetteur du vaisseau, je déconnecterai toutes mes fonctions durant l’opération, je serai donc injoignable.
- Alors comment on saura que tu as réussi ?
- Je peux certainement l’aider, suggéra Clank.
- Oui, l’aide de Clank augmentera mes chances de réussite. Il pourra aussi servir d’intermédiaire.
- D’accord, je vous laisse travailler, leur dit Ratchet.
- Tu pourras aussi t’éloigner du Démateur, précisa Braindy, avec le transmetteur du vaisseau je devrais pouvoir maintenir une communication permanente quelque soit la distance.

Braindy déconnecta ces systèmes et le casque de Ratchet s’ouvra. Le Bleu, qui était à l’arrière, lui tendit le casque de pilotage du vaisseau que Ratchet mit et vérifia son bon fonctionnement. Clank se mit à son tour en veille. C’est alors qu’il reçu un appel du Capitaine.

- « Ratchet ! On se fait canarder. Sauf votre respect, on ne sert à rien à se laisser tirer dessus. »
- Je suis d’accord. On a peut-être trouvé une faille, mais il va falloir attendre un peu avant de pouvoir l’exploité. En attendant, nous serons plus utiles dans la bataille.
- « Bien ! A tous les chasseurs, changement de cap ! »

Les chasseurs retournèrent au cœur du combat, deux nouvelles frégates avaient été perdues. Les chasseurs conduits par Ratchet se concentrèrent sur la destruction des chasseurs ennemis.

- Ratchet ? demanda Clank qui venait de se réactiver.
- Qu’y a-t-il ?
- Braindy rencontre des problèmes de transmission. C’est dû à un brouilleur de communication. Elle n’arrive pas à maintenir une transmission stable, si elle perd la communication, le système se verrouillera et on ne pourra plus réessayer.
- Que puis-je faire ?
- Il faut impérativement que tu détruises le vaisseau qui brouille les transmissions.
- Et c’est lequel ?
- Je ne sais pas, à toi de le trouver.

Clank se déconnecta de nouveau.

- Commandant ? Vous me recevez ? appela Ratchet.
- « 5 sur 5 ! Qu’est ce que vous faites ? Pourquoi vous n’attaquez pas ce truc ? »
- On a peut-être trouvé une faille de sécurité, mais un vaisseau perturbe nos communications.
- « Oui, c’est un des croiseurs Mégacorp, d’après sa signature d’émission, il s’agirait du MC-8C. »
- Mais avec seulement des chasseurs, impossible d’abattre un vaisseau de cette taille.
- « Vous avez raison et il est hors de notre champ d’action. »
- « Mon commandant, ce type de bâtiment présente une faille. » intervint la voix du caporal.
- « Vous avez raison, Caporal, mais impossible de désactiver ses boucliers pour ça. »
- Qu’elle est cette faille ? interrogea le lombax.
- « Avec votre vaisseau, ça pourrait passer. Avez-vous des torpilles semi-automatiques à déclenchement retardé, je sais que c’est rare sur des chasseurs. »
- Oui, j’ai ça en stock. Que dois-je faire ?
- « Rien pour l’instant. Il faut d’abord désactiver ses boucliers, puis au niveau du sas DT-2 à bâbord, se trouve une bouche d’aération. Se qu’il faut faire ; s’est envoyer une torpille s’y introduise et suivre le conduit jusqu’à une canalisation. Cette canalisation aliment directement les réacteurs, si elle explose, l’explosion se propagera dans tout le croiseur, jusqu’aux réacteurs. »
- Mais comment on désactive les boucliers ?
- « Ne vous en faites pas. On s’en charge. Propulsion en avant toute ! »
- Hein !!!??

La frégate se lança à plein puissance, frôlant de justesse les autres vaisseaux de guerre, quittant ainsi le combat pour se diriger vers le croiseur resté à l’écart. La frégate s’arrêta net devant le croiseur et déchargea toute sa puissance sur les boucliers de celui-ci. En attendant, Ratchet et son escadron protégèrent tant bien que mal la frégate contre les chasseurs ennemis. Le croiseur, visiblement pas paré à ce type d’attaque, commença à ouvrir le feu sur la frégate. La puissance des canons du croiseur étaient sans équivaut à ceux de la frégate, chacun de ses tirs était un supplice pour le vaisseau qui croulait sous les explosions, mais sans perdre espoir, le vaisseau en feu continuait à tirer.

- « Ratchet, les boucliers sont désactivés. Envoyez-le par le fond ! » ordonna le commandant.
- Compris !

Les chasseurs partirent à l’assaut du croiseur, il ne fallait pas qu’ils se rendent compte de la manœuvre de Ratchet. Les chasseurs tournoyaient autour du vaisseau de guerre. Pendant ce temps, Ratchet localisa la future brèche. Il envoya sa torpille. La torpille défonça la grille qui cachait le conduit, il ne fallait surtout pas qu’elle explose dans le conduit sinon ça serait l’échec. Ratchet dirigea la torpille sur son écran, tout en esquivant les tirs adverses.
Sur la frégate, la situation était critique, la moitié du personnel avait évacué le vaisseau ou était mort. Le commandant regarda le croiseur continuer à tirer sur ce bout de ferraille en proie aux flammes. Puis soudain une lueur de lumière apparu au centre du vaisseau puis une autre plus loin et encore une, enfin des explosions surgirent de la carapace du vaisseau, les réacteurs prirent feu et explosèrent avec l’intégralité du vaisseau. Le commandant ne put contenir un cri de victoire étouffé par le souffle des flammes.
Ratchet savoura sa victoire, mais au loin la frégate MC-4F Ogive explosa à son tour.

- Ratchet, c’est bon ! annonça Clank. Braindy a réussi à pirater les systèmes.
- Parfait ! Qu’elle nous ouvre un accès, vite !
- Attention, elle ne pourra certainement pas garder l’accès ouvert très longtemps, prévenu Clank.
- Ok, elle peut nous ouvrir une porte la plus proche des zones d’emprisonnement, demanda Ratchet.
- Pourquoi pas à coté du point névralgique, on serai…
- Fait ce que je te dis ! exigea le lombax.
- Ok, je lui dis… Sas DF-5R-A, indiqua Clank.
- On y va. Capitaine ?
- « Reçu, on vous suit » confirma Coolyn.

Le reste des chasseurs se dirigea vers le Demateur. Le petit groupe arriva à la porte. Le sas s’ouvra, mais un missile, tiré d’un chasseur, se dirigea vers Ratchet qui dû dévier de sa trajectoire pour l’esquiver.

- M**** ! vociféra le lombax
- « Ratchet, nous sommes rentrés. » avertit le pilote.
- J’arrive ! rassura Ratchet.
- Ratchet, je viens d’être rejeté par le système, signala Braindy qui venait de reprendre du service.
- Pas de temps à perdre, alors.

Le sas commençait déjà à se refermer et des chasseurs prirent le vaisseau de Ratchet en fuite. Le vaisseau se présenta devant la porte, il activa son turbo et passa de justesse à la verticale entre les deux panneaux, ses poursuivants eurent moins de chance. Sous l’impulsion du turbo, Ratchet dû déclencher un atterrissage d’urgence, il coupa les stabilisateurs et le vaisseau se posa brutalement au sol, freinant ainsi sa vitesse. Le capitaine rejoignit Ratchet qui s’extirpait de son vaisseau.

- Tout va bien ? demanda t’il.
- Oui, un atterrissage un peu brutal mais j’ai l’habitude, ironisa le lombax en retirant son casque de pilotage.
- Bien, on va où ?
- D’après notre position les cellules devraient se trouver vers cette direction, indiqua Ratchet en regardant le plan de la station.
- Les cellules ? questionna le capitaine interloqué. Pourquoi ne pas chercher le générateur de cette station pour le faire sauter.
- Parce que j’ai dit qu’on allait inspecter les cellules d’abord. C’est clair !
- Comme vous voudrez.
- Bon, laissez quelques hommes, ici, pour surveiller les vaisseaux et voir si d’autres vaisseaux pourront nous être utiles. Un autre groupe s’occupe d’accéder à la salle de contrôle de ce hangar et le reste avec moi.

Les pilotes suivirent les instructions et se divisèrent en groupe. Ratchet partit en direction des cellules avec le Capitaine Coolyn, deux de ses hommes, Mercenaire et Le Bleu. Très vite, les ennuis commencèrent, des Rangers reprogrammés leur barrèrent la route. Ratchet ne se laissa pas arrêter et sortit son arsenal.

- « Capitaine, on a pris la salle de contrôle, on a accès aux portes du sas, mais l’ennemi commence à arriver. » informa par radio un des pilotes.
- Bien reçu. Tenez la position jusqu’à notre retour. Ratchet ?
- J’ai entendu. Attention ! On y est.

Ratchet se posta devant une grande porte blindé, Braindy pirata l’accès. Quand la porte s’ouvra, cinq rangers patrouillaient, ils n’eurent pas le temps de réagir que Ratchet et Mercenaire les avaient éliminés. Les trois accompagnateurs étaient impressionnés par leur efficacité, eux qui n’avaient même pas encore tirés une seule fois.

- C’est bon, la voie est libre, annonça Ratchet.

Le groupe pénétra dans la zone d’incarcération, un des hommes de Coolyn se précipita vers le poste de contrôle, il activa l’ouverture de toutes les cellules. Les cellules s’ouvrirent et tous les prisonniers sortirent étonnés de voir des individus autres que des Rangers. Alors que Coolyn demandait à tout le monde de se rassembler, Ratchet cherchait quelqu’un du regard, quand il la vit, il ne put s’empêche de l’appeler.

- Sacha !

Il se précipita vers elle. Au son de sa voix, elle courra à son tour. Ils se prirent dans les bras.

- J’ai eu si peur de ne plus te revoir, lâcha Ratchet dans un sanglot.
- Moi aussi, mais je savais que tu me retrouverais, tenta t’elle de le réconforter tout en retenant ses larmes.

Mais cette émouvante retrouvaille fut de trop courte durée.

- « Capitaine, on ne va plus tenir très longtemps. Qu’est ce que l’on fait ? »
- Attendez, je vais voir, répondu Coolyn en s’approchant de Ratchet. Excusez-moi Ratchet. Commandant Phyronix, salua t’il. Mais mes hommes sont difficultés, que faisons-nous de toutes ces personnes.
- Il faut les évacués au plus vite, décida Ratchet.
- Mais et la mission ? demanda le Capitaine.
- Je m’en charge !
- Je ne peux pas vous laissez y aller seul.
- Si ! C’est à moi de régler ce problème. Occupez vous d’eux. Pourrez-vous tous les faire sortir ?
- J’ai repéré des cargos dans la soute, on pourra emmener tout le monde avec.
- Ok, alors ne perdez pas de temps, ordonna Ratchet qui se retourna vers Sasha. Pars avec eux, prends mon vaisseau et préviens les autorités de préparer la défense de la galaxie, si je venais à échouer.
- Mais comment sortiras-tu d’ici ?
- Je me débrouillerai comme d’habitude, prends ça.

Ratchet lui tendit son Oméga Ouragan N90. Sasha prit l’arme et vérifia qu’elle était bien chargée.

- Ratchet, dit elle d’une voix hésitante. Il faut que tu sauves Qwark.
- Quoi !! Tu plaisantes !
- Ce n’est pas le bon moment pour plaisanter, je suis sérieuse.
- Tu sais que c’est à cause de lui tout ça.
- Oui, mais si on veut mettre en place des mesures de défense, nous aurons besoin de ses codes d’autorisations. A l’inverse, s’ils le font parler, ils pourront infiltrer nos systèmes et désactiver nos défenses.
- Ou est-il ?
- Ils l’ont mit dans une salle de d’interrogatoire, où ils doivent le torturer.
- Ok, j’irai le sauver, mais c’est la dernière fois.
- Fait attention à toi, lui dit-elle avant de lui lâcher un baiser.

Puis elle partit rejoindre la tête du groupe. Mercenaire et Le Bleu arrivèrent.

- Restez avec elle, ordonna Ratchet.
- On ne va pas vous laissez, alors que ça devient intéressant, protesta Mercenaire.
- Et moi, je vous ordonne de veiller sur elle ! s’énerva Ratchet.
- Mais…
- Exécution !

Mercenaire et Le Bleu firent finalement demi-tour et rejoignirent le groupe.

- Ratchet ? demanda Clank qui se décida à intervenir. Tu n’es pas obligé de t’en occupé seul.
- Trop de personne sont mortes, je ne veux pas qu’il y en ait davantage à cause de moi.
- Tu n’es en rien responsable.
- Toute mes négligences ont eu des répercutions, je ne veux pas qu’il y en ait d’autre. Braindy où se trouve la salle d’interrogation ?
- Je te guide, informa Braindy.

Ratchet parcourra les couloirs, exterminant les ennemis se trouvant sur son chemin. Soudain une secousse se fit ressentir dans toute la station.

- « Attention, début de la phase de dimensionnement. » résonna une voix dans le couloir.
- Le Démateur se prépare à raser Todano, déduisit Clank.
- Alors, il faut faire vite, lâcha Ratchet.

A ce moment Ratchet reçu un appel.

- « Ratchet, c’est bon. » informa Coolyn. « On vient d’évacuer tout le monde, mais la flotte de Todano n’existe plus et la station et en train de se disloquer. »
- Ok. Rejoignez la planète la plus proche et attendez les secours.
- « Vous êtes sur que vous n’avez pas besoin de renfort. »
- Certain. Bonne chance.
- « Non, bonne chance à vous ! »

Ratchet repris sa route, puis il s’arrêta devant un couloir, au bout, une pièce d’où surgissait des flashes électriques, attira sa curiosité.

- Qu’est ce qu’il y a par là ? demanda t’il.
- D’après le plan, il s’agirait d’un labo, informa Braindy.

Ratchet décida de laisser Qwark à plus tard et s’aventura dans le couloir. Il arriva dans une grande salle entouré de condensateurs chargés, de grand tube de verre dans lesquelles s’agitaient de l’électricité telle des asticots dans un bocal. De temps en temps d’immenses arcs électriques sortaient de l’extrémité d’un tube pour rejoindre son voisin à l’autre bout de la pièce. Au centre de la pièce, des ordinateurs et un homme en blouse.

- Les mains en l’air, ordonna Ratchet en braquant son duo de rapaces sur l’individu.

Quand il se retourna, Ratchet cru reconnaitre le vendeur rencontré sur Gorda City pendant l’attaque de Drek, mais il n’était clairement pas de la même espèce ; une peau blanche, sans la moindre épine et cinq doigts à chaque main comme Ratchet, par contre la même coiffure avec des cheveux brin encore plus long qui retombait sur ces épaules et une grande barbe. L’individu regarda Ratchet avec étonnement et ne prêta même pas attention aux consignes de celui-ci.

- Un lombax ! Youhou !! J’ai trouvé un lombax.

Ratchet ne compris pas l’attitude de l’homme, mais il ne laissa pas amadouer pour autant.

- Fini de rigoler. Qui êtes-vous ?
- Qui je suis ? Une bactérie, une molécule, un atome…
- Répondez ! C’est à vous ce vaisseau ?
- Pas un vaisseau, le sommâmes de l’évolution, le contrôle de notre existence.
- Comment on détruit cette chose ?
- Détruire ? Vous voulez détruire le seul pouvoir que dieu m’ait offert.
- C’est une arme, rien de plus et elle doit être détruite.
- Vous, les lombax. Vous ne supportez pas que l’on puisse avoir plus que vous, vous voulez détruire mon œuvre pour vous l’accaparer.

A ce moment là, la voix annonça la phase de dématérialisation de la planète. Ce bruit assourdissant siffla dans les oreilles de Ratchet, les flux d’électricité s’accélérèrent. Le scientifique se précipita sur ces écrans.

- Energie Gamma, optimum. Flux Béta en cours de déphasage. Aucune perturbation magnétique. Cristaux en place…
- Arrêtez immédiatement ce truc ou je vous tue, menaça Ratchet.
- Jamais ! J’ai le pouvoir de créer le monde et de le détruire, annonça l’individu en se prosternant devant sa technologie.
- Bon ça suffit. Assez perdu de temps.

Ratchet sortit sa clé et bondit sur le scientifique, mais celui-ci esquiva maladroitement la tentative de Ratchet dévoilant derrière lui un anneau ressemblant un portail. Ratchet ne put plus l’éviter et traversa l’anneau.
Ratchet roula au sol et se releva en se retournant prêt à charger l’ennemi, mais il n’était plus là. Ou plutôt Ratchet n’était pas là. Il se trouvait dans une petite pièce, en face de lui se tenait l’anneau qui semblait inactif à présent. Ratchet passa sa main mais rien ne se produisit, puis il se souvint de Clank, il le décrocha de son dos, il était inconscient. Ratchet le secoua énergiquement.

- Aller Clank ! Ne me lâche pas.
- Je veux bien, mais alors arrête de me retourner les boulons, lui répondit le robot.
- Ha excuse, je croyais que…
- Oui, je sais, mais c’est bon, aucun bug à l’horizon.
- Ouf ! Bon, on est où ?
- Aucune idée…
- Braindy ? demanda Ratchet.
- Je n’arrive pas à capter de signal pour géo-localiser notre position.
- Etrange, murmura Clank.
- Ok, alors repassons ce truc ! proposa Ratchet.
- Je m’en charge ! dit Clank en s’approchant de l’anneau.

Ratchet en profita pour faire un tour des lieux. Ils étaient dans une petite maison assez rustique en pierre et en bois. La pièce était garnie de meubles commençant à pourrir. Le plancher en bois était imbibé d’eau, le toit devait fuir. Cet habitat dégouta Ratchet, lui qui était habitué au confort des beaux apparts de Mégapolis, même les bidonvilles de Kerwan étaient mieux que cette construction en matériaux de récupération. Ratchet s’approcha d’une vielle commode sur lequel trônait un cadre renversé, il le releva et regarda la photo en vieux papier class. On y voyait un couple et probablement leur fils posés sur une plage. Ratchet reconnu l’homme, c’était le scinetifique, qui lui souriait sur cette photo, un peu plus jeune, les cheveux court et bien rasé. Ratchet montra la photo à Clank.

- Tu crois que sa famille existe encore ? demanda Clank.
- J’en sais rien, peut-être est ce la raison pour laquelle il semblait un peu "dérangé". Tu as trouvé quelque chose ?
- Oui. Cet anneau semble en faite être un portail de téléportation, mais notre passage l’a déchargé de son énergie. J’ai peut-être réussi à trouver une commande pour le recharger, mais ça risque de prendre un petit moment.
- C'est-à-dire ?
- Une dizaine de minute, je dirais.
- Ok, dans ce cas, je vais faire un tour dehors.
- Je te suis.

Ratchet ouvrir la porte et s’emmêla dans un ruban jaune cloué à la porte. Ratchet se débarrassa du ruban et sortit dehors. Ils étaient dans une forêt, des arbres très haut et mince s’alignaient à perte de vue. Au départ, Ratchet crut être sur Florana mais ce n’était pas la jungle non plus, juste des arbres et cette chaumière rustique similaire au bungalow de Pokitaru, mais moins attirant, avec son toit de chaume qui prenait l’eau.

- Mais où est ce que l’on a atterri, cette fois ? se dit Ratchet. Clank ne répondit même pas.

Soudain, dans un grand silence, ils entendirent des coups de feu, puis comme des bombardements au loin. Un bruit assourdissant passa au dessus d’eux. « Un vaisseau » pensa Ratchet. Le combat qui faisait rage semblait se rapprocher. Une silhouette apparut courant dans les broussailles, Ratchet sortit son fusil pour voir l’individu. Quand celui-ci sortit des broussailles, il leva les mains à la vu de Ratchet braquant son arme et lâcha l’arme qu’il tenait.

- Hey ! Doucement, je suis de ton coté. Faut qu’on se casse, on bat en retraite, les armées Brynns arrivent.

Ratchet retira l’œil de son viseur et regarda en direction des combats, quand il regarda de nouveau la personne, elle était parti. Puis d’autre vinrent, ce qui étonna Ratchet c’était qu’aucuns ne ressemblaient à une race connue. Fuyant tous dans la même direction, une explosion retentît près de lui, un gars passa à coté de lui, lui saisissant l’épaule.

- Qu’est ce que tu fous ? Faut qu’on foute le camp en vitesse !

Quand Ratchet prit conscience de la situation, il se précipita vers la maison. Mais à peine il franchit le pas de la porte qu’un projective s’écrasa sur la maison, pulvérisant tout le bâtiment. Ratchet fut projeté en arrière par la violence de la déflagration…
Il tenta de se releva, il était sourd, sa vision était trouble. Braindy lui fit un diagnostique mais il ne l’entendit pas. Il regarda en direction de la chaumière, qui n’était plus qu’un immense brasier. Il se releva à genou. Autour de lui, les tirs fusaient, les combattants extraterrestre battaient en retraire face à l’arrivé d’un ennemi inconnu, évitant Ratchet, maintenant chacun pour sa gueule. Quand il récupéra son ouïe et une partie de sa vue, il sentit quelque chose s’arrêter près de lui et reçu un coup de pied qui le renvoya au sol.

- Bouge pas saleté d’Alien. Hey ! Les gars, j’en ai un ! Dis bonne nuit…

Ratchet tenta de regarder son interlocuteur, mais il ne vu que la crosse d’une arme s’abattre sur lui…


Prochaine chapitre: Une technologie familière



User image
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.



Comments (0)