Ratchet & Clank: Attacks confusion - Chapter 10

Author: Skrunch

Date:
Comments: 0 comments
Views: 85 vues

Chapitre 10 : De retour parmi nous !


- C’était moins une, souffla Ratchet. Merci heu… monsieur… ?
- Allons, vous ne reconnaissez même pas celui que vous cherchiez, dit l’individu.
- Bob ?!! s’exclama Ratchet, surpris de le voir arriver à son secours. Mais comment vous avez su ?
- Al m’a prévenu de votre arrivée, c’est tout. Bon allons-y avant que la sécurité inspecte le sas d’entrainement.

Il s’en était en effet fallu de très peu pour le groupe. Alors que le compte à rebours avait commencé, une dalle du mur s’était ouverte et Bob les avait fait sortir par là, ni vu, ni connu.

Bob avait un peu changé ; s’étant laissé pousser la barbe et ayant pris un petit coup de vieux, par rapport à la première et dernière fois qu’ils s’étaient rencontrés. Ils entrèrent dans un bureau étonnamment bien tenu, compte-tenu que Bob était un ingénieur-mécanicien qui possédait plutôt des bazars que des bureaux rangés. Il s’assit derrière son bureau.

- Vous avez donc besoin de réparer un robot particulier, si j’ai bien compris, commença Bob, en rentrant dans le vif du sujet.
- Oui, il s’agit de Clank, mon ami à qui vous aviez installé le propulso-pack.
- Haaa ! C’est lui ! Je vous croyais en mauvais termes ?
- Les choses ont bien changés depuis.
- C’est une bonne chose, alors ? Où est-il ?
- Il arrive, Braindy ? demanda Ratchet.
- Je le téléporte, signala t’elle.

La capsule contenant Clank apparu sur le bureau. Bob ouvrit la capsule et examina le robot quelques instants.

- Ok, analysa l’ingénieur. Je devrais pouvoir faire quelque chose, mais son système semble instable, la mémoire risque de souffrir lors de l’opération. Suite à quel événement, a-t-il eu ce problème ?
- Bonne question, on était en mission et plus rien… Je l’ai retrouvé à plusieurs lieux d’ici, en plein champ d’astéroïdes.
- Ok, une sorte de phase de téléportation qui aurait raté.
- Sans doute… répondit Ratchet, qui prit en compte la remarque de Bob. Je suis sur une piste de ce coté-là, mais Clank est ma priorité !
- Bien. Je changerai probablement quelques circuits, pour assuré la stabilité du système et éviter d’éventuelle erreur. J’aurais besoin de mon assistante, Ed’ !

A ces mots, Ratchet craignit le pire. Deux portes coulissantes s’ouvrirent derrière Ratchet, qui se retourna, c’était bien ce qu’il craignait, c’était Edwina, la mécano de Hoven. Il remarqua néanmoins qu’elle sortait de l’atelier et que c’était bien un bazar comme on aime.

- Quoi ? Qu’est ce qu’il fait là, lui ? grogna-t-elle.
- On a un boulot à faire sur notre compte, viens !

Bob fit un rapide topo, quand elle vit Clank, elle sauta de rage sur Ratchet en tentant de l’étrangler. Ratchet s’y attendait, mais pas avec une telle rage, qu’il n’eut pas le temps d’esquiver.

- P’tit sœur, raisonna Bob, en tentant de décrocher l’hystérique du cou de Ratchet. Arrête ! Il vient pour le réparer.
- Ouais, pour le cassé de nouveau ! C’est un psychopathobot…
- Mais no… Clank est tou…our moi,… j’au…rais pas p….pris…tous…risques pour rien, étouffa Ratchet.

Mais Edwina n’écouta pas et ne lâcha pas prise. Finalement le casque se referma automatiquement et elle lâcha le cou du lombax. Bob l’éloigna en vitesse. Ratchet s’effondra au sol, elle avait de ces forces dans les mains, Ratchet garda le casque sur lui, au cas où l’enragé ne reparte à l’assaut.

- Désolé, je ne savais pas trop comment réagir à cette situation inhabituelle, s’excusa Braindy.
- Non, C’est bon, rassura Ratchet, en reprenant son souffle. Personne ne pouvait si attendre. Je préfère que tu es réagi tard que pas du tout. Qui sait jusqu’où elle aurait pu aller ? Merci en tout cas.
- De rien, j’essayerai d’être plus prévoyante à l’avenir.

Pendant ce temps une longue discussion entre Bob et Edwina se déroula, il parvint à lui faire comprendre que Ratchet n’était pas hostile. Elle partit sans dire un mot dans l’atelier préparé l’intervention de Clank.

- C’est bon, rassura Bob. Vous pouvez retirer le casque. Veuillez m’excusez, j’ignorais vos différents.
- Et moi, qu’elle était votre sœur.
- Oui, on est tous de la famille, elle est la plus jeune.
- Pourquoi est-elle ici ?
- Ha… La firme Roborama n’a pas tenu longtemps à cause des baisses de fréquentation, d’abord Pokitaru, puis Hoven avec les Blargs, sans compter la chute de popularité de Qwark qui a nui à l’image de la société. Bref, liquidation judiciaire, le géant Gadgetron nous a rembauchés à prix d’or.
- Ok, elle est compétente ?
- Vu l’importance porté sur Clank, elle sera davantage vigilante. Et oui… elle est compétente, c’est ma sœur, sinon je ne l’aurais pas appelé. Bon j’y vais.
- Bob. Al, vous a averti…
- Que vous étiez fugitif. Non. Je l’ai appris comme tout le monde.
- Merci de prendre autant de risque.
- J’en ai pris autant en vous vendant un appareil permettant de cracker des serrures, sourit l’ingénieur, en se dirigeant vers l’atelier.

L’opération dura longtemps, les bruits de visseuse, de marteau, les étincelles de soudure. Derrière les portes translucides, on se croyait devant la porte d’une discothèque, mais la scène à l’intérieur n’avait rien de drôle. Ce n’était pourtant pas une opération chirurgicale, mais Ratchet le voyait comme sa, à la moindre erreur, tous les souvenirs de Clank pouvaient disparaitre. Tout ce qu’ils avaient vécu ensemble pouvait disparaitre à jamais en un rien de temps, c’est comme ci, Clank décédait sur la table d’opération.
Après 8 heures dans l’atelier, Bob sortit avec des taches d’huile partout sur sa blouse, un masque chirurgical sur la bouche et sa loupe-optique toujours rabaisser sur son œil. Il s’approcha de Ratchet qui s’était relevé.

- Je n’ai pas réussi à lui restauré sa mémoire temporelle, dit-il, en relevant sa lunette.

Ratchet sentait l’engouasse monté, il ne comprenait le dernier mot.

- Mais, sinon tout c’est bien passé, conclu Bob.
- « Ratchet ? »

Ratchet se tourna. Edwina arrivait, Clank dans ses bras, tel un nouveau né, regardant de façon expressive son ami.

- CLANK !! J’ai eu si peur pour toi, se précipita Ratchet, qui ne pouvait contenir sa joie.
- Attention ! Toi, menaça la mécano, en voyant Ratchet s’approcher trop vite.

Clank fit signe à Edwina de le poser à terre, puis Clank se dirigea vers Ratchet, qui le serra dans ses bras, sous le regard menaçant de Edwina.

- Merci de ne pas m’avoir abandonna, lâcha Ratchet, tout ému.
- Non ! Merci à toi de m’avoir sauvé, rectifia le petit robot.
- Toute sa mémoire est opérationnelle, sauf pour celle du jour de l’accident, expliqua Bob. Elles seront perdues à jamais. J’ai aussi revu tous les circuits.
- C’est vrai que je me sens comme neuf ! admit Clank
- Merci, Bob, combien je te dois ? demanda Ratchet.
- Rien ! L’amitié n’a pas de prix.
- Merci pour tout. Bon, je ne voudrais pas partir comme un voleur, mais il faut maintenant qu’on s’en aille vite d’ici. Braindy prépare la téléportation.
- BOUGE PAS ! hurla Edwina.

Edwina s’était absentée un instant mais elle était revenue avec une arme inconnue, Ratchet ne voulu pas la provoquer au risque de connaitre la puissance de cette arme.

- Bob et Clank, éloignez vous de lui. Tu as lu tes mails, Bob ? Car la sécurité à informer une intrusion et la photo prise le montre, de plus il devait avoir été exterminé.
- Je sais, intervint le grand frère. C’est moi qui l’ai sortit du sas.
- Quoi ! Mais t’es fou, c’est un fugitif ! Je savais qu’il n’était pas net.
- Fugitif ? interrogea Clank.
- Oui, je suis l’ennemi public n°1 grâce à ce bon vieux Qwark, mais je t’expliquerai tout en détails, expliqua Ratchet, qui se prépara à partir.
- Ne bouge pas ! menaça de nouveau Edwina, avec son arme toujours braqué sur le lombax.
- Ed’, expliqua Bob. Je savais déjà qui il était avant d’arriver, tu devrais regarder les infos plus souvent. Al lui fait confiance, c’est donc normal de lui faire confiance.
- Moi, pas !
- De plus, Clank aussi fait parti des fugitifs, alors donne-moi cette arme avant de blesser quelqu’un, demanda Bob, en prenant l’arme à sa sœur. Bon ! Vous pouvez vous téléportez mainte…

L’alarme se mit d’un coup à retentir dans toute l’usine.

- Oups ! fit Edwina.
- T’aurais pas pu attendre avant d’appeler la sécurité, rouspéta l’ainé.
- Téléportation impossible, bouclier anti-téléportation activé, signala Braindy.
- Ratchet, filez par les conduits à ordures au fond du couloir. Prenez cette arme, lui dit Bob, en lui passant l’arme d’Edwina. C’est un Dynamochocs, il envoie des ondes de chocs electro-magnétique très efficaces contre les robots, ainsi qu’ennemis organiques, pour le recharger rien de plus simple, une rotation sur lui-même suffit. Je vais tenter de signaler une fausse alerte.
- Merci, je te revaudrai ça.
- Filez !!

Ratchet sortit du bureau avec Clank, Mercenaire et Le Bleu les attendaient devant la porte. Ils se dirigèrent vers le conduit à ordure. Clank sauta, suivit de Ratchet et Le Bleu, Mercenaire se fit repérer par un ranger qu’il abattu, puis il pénétra dans le conduit. La chute se fit sans douleur, Clank avec l’Hélipack, Ratchet, les propulseurs de l’armure et Le Bleu et Mercenaire étaient normalement en lévitation. Les ordures n’étaient que des composants électroniques et autres débris robotiques. Ratchet atteignit la porte de sortie, ils étaient au sous-sol. Ils prirent l’escalier, jusqu’au rez-de-chaussée. La voie était libre. Ils passèrent la porte d’entrée et coururent vers l’allée, qu’ils avaient empruntée.

- RODATOR !! cria Le Bleu.

Ratchet fit volte-face, ce n’était pas un rodator, mais ça y ressemblait. Sur six pattes, il était monté un ensemble d’armes de gros calibre. L’engin tira un mortier que Ratchet esquiva, avant de lui renvoyer un missile de son Exterminateur, mais il ne subit aucun dégât. Le lombax décida de battre en retraite, il s’engagea dans les allées de l’usine, ils furent vite bloqués par une section de rangers. Ratchet essaya sa nouvelle arme, il chargea et tira. L’onde de chocs envoya valser la moitié des rangers, Ratchet rechargea, et dégagea complètement le passage, l’arme passa en même temps en v2 ; une recharge, deux tirs. Mais la machine de guerre de Gadgetron ne les avait pas lâchés, elle tira trois mortiers, deux s’écrasèrent sur les bâtiments projetant poussières et débris sur Ratchet et ses compagnons, le troisième atterrit juste derrière projetant le lombax en avant. Il perdit patience et sortit son TELT 3 v4. Notre héros tira sur son adversaire, chaque missile s’attaqua à une partie de l’engin, mais seule une patte fut détruite, déstabilisant la machine suffisamment longtemps pour que Ratchet file. Arrivé au bout, il s’envola avec ses propulseurs. La machine se mit à mitrailler Ratchet à la plasmo-mitraillette. Ratchet détacha Clank de son dos, pour le mettre à l’abri des tirs, certains tirs l’atteignirent au niveau des jambes, comme des couteaux plantés dans les jambes. Ceux-ci étaient puissants, pourtant l’armure n’en souffrait pas et ne faisait rien apparaitre que des taches noires des impacts. Ratchet atterrit prés du vaisseau, monta à bord et décolla en vitesse. Il quitta l’atmosphère de la planète Zeltrons, aucun vaisseau ne semblait les avoir suivis.

- On fait quoi maintenant ? demanda Clank
- Je ne sais pas pour toi, mais pour moi des vacances ne seront pas un mal, lança Ratchet
- Tu plaisantes ?!
- Je n’ai jamais été aussi sérieux, tu as raté pas mal d’épisodes. Après ce passage chez Bob, l’armée galactique va mettre les bouchées-doubles pour nous mettre la main dessus. Il vaut mieux que l’on se fasse oublier quelques temps.
- Comme tu voudras, il faudra que je rattrape le temps perdu.
- Oui, mais avant, repos !
- On va où ?
- Pokitaru, ça te branche ?
- Mets les gaz…



User image
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.



Comments (0)