Ratchet & Clank: intergalactic conspiracy - Chapter 22

Chapitre 22 : Tout le monde connait les aventures de Ratchet et Clank !

Return to title page

Author: zywuxo

Date:
Comments: 0 comments
Views: 10 vues

Après un voyage rapide en vitesse gravimétrique et un sauve conduit permettant de passer à travers les multiples barrages de protection autour de Kalebo III et de la capitale, le vaisseau du capitaine Qwark pu atterrir sans encombre au QG de Gadgetron. Clank reconnu sur l’aire de stationnement la limousine du Lord Corsini. Depuis combien de temps était-elle arrivée ? Nina ne devait pas être loin. Il ne restait plus qu’à la trouver afin d’obtenir des explications sur ce qui s’est passé à Maktar. Juste à côté du parking se tenait une barge de débarquement de la G.D.82.A. Quelques soldats de la Rangers Infanterie surveillaient la zone en plus des gardes de sécurités de Gadgetron. Notre espion reconnu L.05, un des rangers l’ayant accueilli à bord du croiseur Red Queen du général William Flakturn. Le général se serait déplacé en personne de Marcadia jusqu’à Kalebo III ? Clank n’eut pas à attendre plus longtemps avant d’obtenir une réponse. Le sas d’accès à l’aile administratif de Gadgetron ouvert laissa apparaître le général accompagné de quelques rangers, son second ainsi que Bent. Que faisaient-ils ici ?

« Clank, capitaine Qwark, bon retour parmi nous, leur lançât Flakturn d’un ton protocolaire accompagné d’un salut militaire. En votre absence, les forces de sécurités ont bouclé la planète et nous sommes toujours à la recherche d’éventuels complices liés à l’attentat envers notre président. Si je puis me permettre, où étiez-vous donc passé durant cette crise ? »

Le timbre de voix avait monté d’un cran. Clank regarda Qwark visiblement mal à l’aise envers cet homme. Le petit robot enchaina la conversation constatant l’inaction du géant vert.

« Général, le capitaine Qwark et moi avons menés notre enquête et revenons avec des nouvelles plus qu’inquiétantes sur la situation. Nous sommes allés vérifier une théorie que j’avais émise sur les possibles commanditaires de cet attentat et il s’avère que c’est allé plus loin que nous l’imaginions.

- Pour faire simples, poursuivit Qwark d’un ton plus sûre, nous avons fait notre devoir de héros pour aller enquêter et avons trouvé le responsable de ce carnage. Il s’agit de Klunk !

- Klunk ?! Le sosie maléfique de Clank, s’étonna le général ?

- Exactement, poursuivit Qwark voulant défier Flakturn ! Il se trouve qu’on l’a trouvé mêlé aux affaires de la mafia robotique de Maktar et qu’il a voulu nous supprimer.

- Attendez capitaine, stoppa William ; que vous soyez tombé sur un mafioso c’est une chose, mais de là aller l’accuser d’être responsable de l’attentat des Jeux Galactiques c’en est une autre.

- Vous n’allez pas défendre Klunk, Williams, s’indigna Clank ?! Je l’ai moi-même entendu avouer les faits.

- Du calme Clank, ne me fais pas dire ce que je n’ai pas dit. C’est juste que ce sont de graves accusations que vous nous apportez. Si cela s’avère exacte, ça risque d’être extrêmement compliqué pour nous d’agir. La mafia robotique de Maktar se situe hors de notre juridiction et avec la crise que nous traversons, négocier une intervention avec les autorités de Bogon ne sera pas chose facile.

- Hum hum, excusez-moi général, intervint le scientifique, mais ne serait-il pas plus conforme d’aller débriefer le capitaine Qwark et Clank comme convenue dans un endroit plus approprié ?

- Vous avez raison Bentley ; le protocole avant tout. Capitaine Qwark, veuillez suivre mon second en salle de débriefing. Ah, et Trish, dit-il en se tournant vers elle, prenez bien soin de notre héros.

- Oui mon général, acquiesçât-elle d’un salut militaire ! Merci du cadeau, marmonnât-elle plus bas…

- Clank, vous allez suivre Bentley, ajoutât le général. Moi il faut que je retourne à l’infirmerie. Nous nous retrouverons plus tard.»

Clank s’étonna de cet accueil plutôt glacial et accepta de suivre Bent sans sourciller. Qwark de son côté semblait soulager de ne pas se faire débriefer par Flakturn. Etait-ce ses nouvelles fonctions militaires qui l’avaient rendu plus froid ou se tramait-il autre chose de terrible au point de lui faire perdre toute bonne humeur et jovialité ? Le géant vert suivit docilement l’élégante blonde qu’on lui avait assignée et avait déjà commencé à enjoliver ses exploits héroïques. Le petit robot commença à entamer la conversation avec Bent sur l’étrange expérience qu’il avait vécue à Maktar. Ce dernier le coupa dans ses élans lui expliquant qu’il aurait bientôt toutes les réponses à ses questions mais qu’il devait garder secret ce qui lui était arrivé. Au détour d’un couloir de bureaux, Bent et Clank retrouvèrent Nina adossée contre un mur. Cette dernière, semblant se faire les ongles avec une dague, esquissa un sourire de satisfaction à leur vue.


Pendant ce temps-là, dans l’aile médicale du complexe Gadgetron, Ratchet se tenait toujours au chevet de Sasha, ne la quittant pas. Cela allait faire presque 24H qu’il n’avait rien mangé, rien bu et ne cessait de tenir la main de sa bien-aimée tout en lui parlant. Il espérait que dans son coma le son de sa voix la ramène à lui. Au départ placée dans le service des traumatismes de guerre, Sasha avait été transférée dans une chambre à part avec Ratchet pour qu’il n’interfère plus avec les docteurs du service s’occupant des autres rescapés de l’attentat. De temps à autre un infirmier venait prendre les constantes de la Cazar sous l’œil protecteur du Lombax. Il n’était pas question que quelqu’un de mal intentionné vienne terminer le travail commencé au stade T.E.L.T. On toqua à la porte avant que celle-ci ne s’entre ouvre. Le Lombax détourna le regard de la patiente afin d’observer le mystérieux visiteur osant venir l’importuner. Sous son long manteau et par ses membres cybernétiques, le Lombax reconnu le Lord Corsini et se retourna vers la Cazar toujours inconsciente.

« Je peux rentrer, demanda Christopher ? »

Ratchet reprit ses messes basses envers sa bien-aimée ignorant totalement la demande de l’homme.

« Je vois, répondit ce dernier en soupirant. » Entrant et refermant la porte avec la plus grande attention, le Lord s’avança vers une chaise disposé au bout du lit. Sa jambe tique taquant brisait l’harmonie du silence et des murmures du Lombax. Il s’assit en appuyant ses coudes sur ses genoux, croisa ses doigts, posa son menton sur ses pouces et fixa le couple. Au fur et à mesure, sa respiration se faisait entendre de plus en plus. Le sifflement de son respirateur intégré, d’ordinaire si discret, venait se mêler aux murmures du Lombax au point que ce dernier, tout en ne se détournant pas de Sasha lança d’un air énervé :

« C’est gentil d’être passé Christopher mais vous n’avez pas une ville à reconstruire ? »

Le temps d’un cycle de son respirateur, ce dernier répondit :

« Une ville n’est qu’un amas de constructions, d’infrastructures et de relations entre individus. Sans individus, il n’y a pas de relations, et construction et infrastructures n’ont plus raison d’être. Je suis ici pour plus important Ratchet. Je suis venu pour vous deux.

- Bien, comme vous pouvez le voir l’état de Sasha n’a pas bougé d’un poil et je veille à sa sécurité.

- Il est vrai que l’état de Sasha me préoccupe tout autant que toi mais on m’a reporté que tu n’allais pas bien.

- Evidemment que je ne vais pas bien, se mit à vociférer le Lombax tout en se levant vers l’impromptue visiteur ! Sasha est dans le coma, son père ainsi que d’autres personnes importantes sont entre la vie et la mort, on nous bassine avec un complot d’ampleur galactique et on ne sait toujours pas qui nous attaque et pourquoi ? Alors comme j’ai pu le dire à Clank et à l’autre guignol jouant au héros j’arrête tout ! Vous voulez continuer vos missions secrètes ? Sauver ou non la galaxie ? Faites donc, mais ça sera sans moi ! A quoi bon s’investir à protéger l’Univers quand on est incapable de protéger ceux qu’on aime ? »

Sur ces mots, le Lombax s’effondra en sanglots. Christopher se leva et alla s’agenouiller en face de lui. Il posa sa main gauche délicatement sur son épaule mais Ratchet la repoussa. Aussitôt le Lord empoigna Ratchet de ses deux mains aux épaules et le serra contre lui.

« Calme toi voyons, lui ordonna Christopher ! Que dirais Sasha si elle te voyait dans cet état ? Je ne suis surement pas celui qui peut comprendre le mieux ta souffrance mais j’ai déjà, moi aussi connu le désespoir ! Écoutes moi, lui ordonnât-il tandis que ce dernier tentait de s’extirper de cette accolade ! Alors que tout me semblait perdu j’ai trouvé quelqu’un qui a su me tendre la main au moment où j’en avais le plus besoin et qui m’a redonné espoir. Par la suite il s’est avéré que mes amis, même loin de moi avaient toujours étés là et qu’ils n’avaient jamais cessés de croire en moi ! Alors même si c’est dur, même si ça demande encore des sacrifices et que tu dois te prendre des coups, il ne faut pas abandonner. On retrouvera les fumiers qui ont organisés tout ça et on leur fera payer ! Mais pour le moment le plus important et de ne pas se laisser abattre. Si tu fais ça tu leur montreras qu’ils ont gagnés, que tu ne leur feras pas obstacles et qu’ils pourront continuer leurs méfaits sans jamais que quelqu’un ne les arrêtes. »


Ratchet cessa de se débattre. Les paroles de Christopher lui avaient ouvert une autre perspective de pensée. Était-ce réellement de sa faute ce qui était arrivé ? Fallait-il reprendre du service pour venger toutes ces morts et ces vies innocentes brisées ? Voyant le Lombax calmé, Christopher repartie s’asseoir mais cette fois ci sur une chaise plus proche du chevet du lit. Ratchet se releva pour s’asseoir sur une chaise entre le Lord et Sasha.

« Tu sais Ratchet, dit calmement Christopher sur le rythme de son respirateur, j’ai certes moins d’affinités que toi avec Sasha mais il n’en reste pas moins que c’est une personne à laquelle je tiens au même titre que mes plus proches membres d’équipages.

- Pourtant elle ne m’a jamais parlé de vous avant que tout ceci ne commence.

- Hum, lâchât Christopher en soufflant du nez... As-tu déjà eu l’occasion de revoir des amis rencontrés lors de vos aventures à Clank et toi depuis que vous avez fini de sauver la galaxie ? Je ne parle pas des gens qu’on croise dans les soirées mondaines ou dans les grandes fêtes mais de vrais amis rencontrés durant les grands moments de nos vies ?

- Ça a due nous arriver à de rares moments oui. Ou voulez-vous en venir Christopher ?

- La vie fait qu’on croise des gens qu’on peut penser revoir mais c’est sans compter les aléas qui peuvent nous jouer certains tours. J’ai rencontré Sasha à L’E.S.F.O.M.A.S, l’Ecole Supérieure de Formation des Officiers Militaires de l’Armée Solanienne. Nous étions dans la même promotion. C’est au moment de la guerre contre les Noïdes que nos chemins se sont séparés. Avec son père président Galactique, il était hors de question que sa fille participe directement aux batailles sur les différents fronts. C’est ainsi qu’elle fut nommée chef du Phénix. Bien sûr avec la force Qwark ainsi que Clank et toi elle fit du très bon boulot et continua à monter dans la hiérarchie tandis que moi je peinais à sortir de convalescence lorsque la guerre fût terminée. Je ne jalouse pas son parcours mais entre ses fonctions de maire à Métropolis et ses relations avec le gouvernement galactique elle ne put consacrer du temps à un estropié comme moi.

- Vous lui en avais voulu, questionna Ratchet ?

- Non, bien sûr que non. Désolé si la façon dont je raconte peut porter à confusion, poursuivit Christopher d’un air évasif. On a entretenu une correspondance par holo-vidéo à intervalles de plus en plus espacés jusqu’à arriver à une communication de quelques minutes tous les 3-4 mois : histoire de prendre quelques nouvelles. C’est comme si je te demandais de me parler d’un de tes camarades de classes dont la vie a fait que vous vous êtes perdus de vue au fil des années ; ça ne te viendrais pas spontanément à l’esprit. Bref, lâchât-il après une longue inspiration, l’Univers à un certain sens des priorités et quoiqu’il arrive on finit tous par suivre notre route d’une manière ou d’une autre. Même si pour toi je ne suis qu’un vague camarade de promotion de Sasha, un ancien général militaire, un Lord, un corsaire ou que sais-je d’autre, il s’avère qu’aujourd’hui c’est moi qui suis là pour vous et pas quelqu’un d’autre. Ton ami Clank est partis avec le capitaine Qwark enquêter sur l’attentat du stade T.E.L.T. Même s’il n’est pas là il ne t’a pas abandonné et continue de son côté pour trouver les responsables.

- Clank, lâcha le Lombax, je l’ai encore abandonné…

- Je ne vais pas te contredire, continua Christopher, que ça nous plaise ou non, nous avons toujours des responsabilités qu’il faut assumer tôt ou tard. » Il sortit d’une poche interne de son manteau une flasque et la tendis vers Ratchet. « Allez, bois ça, lui dit-il avec insistance ! Il parait que tu n’as rien mangé ni rien bu de toute la journée. Il faut que tu te reprenne et retrouve ton ami. Après tout, tout le monde connait les aventures de Ratchet et Clank et non celles du capitaine Qwark et Clank ! »

Sur ces paroles enivrantes Ratchet prit la flasque de Christopher avant d’avaler une bonne rasade de la mystérieuse boisson. Le Lombax failli la recracher tellement elle était corsée. Cela eu pour effet d’arracher un sourire à Christopher tandis que Ratchet lui rendait sa flasque.

« Pouah ! C’est du costaud ton machin. Qu’est-ce que c’est ? Je me sens tout chose ?

- Alors ça vois-tu c’est un Vsieklypies d’un des meilleurs mixologue de Phoenixopolis. Je te l’accorde, ajoutât-il en voyant Ratchet toussoter, ce n’est pas une boisson pour tout le monde mais en plus de son caractère, elle a la particularité d’être enrichie en nanotech et divers nutriments énergétiques. J’en prends généralement quand ce n’est pas la grande forme aussi bien physiquement que moralement. D’un point de vue nutritif avec ce que tu viens de boire tu devrais récupérer autant d’énergie que si tu n’avais pas jeuné ces derniers temps. Pour ce qui est du moral, continuât-il voyant le Lombax dubitatif, ça va peut-être te paraître stupide, mais humer son doux parfum aux allures de rhum et délecter ses notes de framboises en fond de bouche me rappellent l’Univers ; à quel point il est vaste et qu’il ne demande qu’à être découvert.

- Doucement Christopher, intervint le Lombax. C’est pourtant moi qui ai pris de ton machin mais c’est toi qui es dans la lune. »

Ratchet n’en revenait pas. Il se sentait mieux comme s’il s’était délesté d’un poids. La boisson de Christopher avait-elle réellement des effets bénéfiques sur le corps comme sur l’esprit ? Ou était-ce un subtil mélange entre le discours du corsaire, sa présence et son rapprochement qui avait réussi à redonner l’envie de combattre à notre héros?


Sentant l’humeur du Lombax changé, le Lord, voulut continuer sur sa lancée pour battre le fer tant qu’il était chaud. C’est alors qu’on toqua à nouveau à la porte. Christopher et Ratchet regardèrent en direction de la porte pour voir que le général Flakturn venait d’entrer dans la chambre.

« Bonjour Ratchet, bonjour Chris, lançât ce dernier. Je me doutais bien que tu serais là, lançât-il à ce dernier. En même temps avec E.14 devant la porte j’avais peu de chances de me tromper. J’espère ne pas déranger.

- Pas du tout, enchaina Christopher. Par contre maintenant c’est Epsilon. Il se vexerait si tu l’appel par son ancien matricule. Mais rassures toi, tu arrives à point nommé. J’allais justement informer Ratchet que Clank venait de rentrer sain et sauf avec le capitaine Qwark.

- Tu n’aurais pas pu commencer par ça directement, répondit le Lombax ?

- Si nous n’avions pas eu notre conversation, je ne suis pas sûre que tu aurais été réceptif à cette nouvelle.

- Et comment se portes Sasha, ajoutât le général ?

- Son état n’a pas changé, soupira Ratchet.

- Mais au moins ses constantes sont stables, ajouta Christopher. Si tu n’avais pas été là, son état aurait pu être bien pire, lui dit-il en apposant sa main droite sur son épaule.

- Tout ce qu’il reste à faire c’est attendre, conclut le général. Rester là ne va pas changer grand-chose. Christopher m’a affirmé que tu étais un grand combattant Ratchet. Nous avons vraiment besoin de héros comme toi pour nous aider à gérer cette crise.

- Mais je ne peux pas laisser Sasha sans surveillance.

- Ecoutes, lui lançât Christopher, si c’est sa protection qui t’importe tant j’assignerais Epsilon tout le temps qu’il faudra à sa sécurité. Tu as déjà pu constater son efficacité au combat. Avec lui je te garantis qu’il n’arrivera rien à Sasha.

- Dans ce cas, permettez-moi aussi d’apporter une petite contribution, ajoutât Flakturn. K.47, ordonnât-il à travers la porte, je te charge d’assurer la sécurité de madame Phyronix ici présente jusqu’à son rétablissement. Ton camarade de mission sera E.1... Epsilon, reprît-il en regardant son ami satisfait cette prise de considération.

- La sécurité de Sasha étant entre de bonnes mains, je pense maintenant que tu peux aller retrouver Clank.

- Tu as raison Christopher, si je n’agis pas je n’aurais jamais l’occasion de faire face à mes responsabilités et de confronter les ordures qui ont fait ça.

- Bien, très bien, se contenta d’ajouter Williams. Allons dans ce cas rejoindre les autres en salle de réunion pour écouter leur retour d’enquête. »




Comments (0)